Robert Badinter : quarante ans après, il lutte toujours contre la peine de mort

Publié le par franceinfo par S.Perez, Y.Kadouch - France 2 France Télévisions

Il y a quarante ans, il fut l'un des principaux artisans de l'abolition de la peine de mort en France. Robert Badinter était, le matin du samedi 9 octobre au Panthéon à l'occasion d'une exposition dédiée.

Robert Badinter : quarante ans après, il lutte toujours contre la peine de mort

C'est un homme qui a changé le cours de la justice française. 40 après, Robert Badinter n'a rien perdu de ses ardentes convictions. L'abolition de la peine de mort, c'est son œuvre, dit-il. Aujourd'hui encore, chacun de ses mots de son célèbre plaidoyer résonne avec puissance. "La peine de mort est vouée à disparaître de ce monde, car elle est une honte", explique le ministre de la Justice de 1981 à 1986. "Tous ceux qui considèrent la vie comme un absolu moral doivent poursuivre leur combat."

Une cinquantaine de pays appliquent encore la peine de mort

Des mots qui font écho à ceux qu'il a prononcé en 1981 dans une France plutôt hostile à l'abolition de la peine capitale. Une lutte qui continue, saluée par Emmanuel Macron. La peine de mort est encore appliquée dans une cinquantaine de pays, la Chine, l'Iran, l'Égypte, l'Irak, l'Arabie Saoudite sont ceux qui exécutent le plus. C'est le combat de Robert Badinter, 93 ans.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article