Éric Zemmour : "Marseille est l'anti-exemple"

Publié le par France Bleu par Christophe Van Veen, Corrine Blotin, Paul Tilliez, France Bleu Provence, France Bleu

À peine arrivé à Marseille ce vendredi après-midi, Eric Zemmour a dit tout le mal qu'il pensait de la deuxième ville de France. Celui qui n'est toujours pas candidat à l'élection présidentielle n'a pas encore rencontré les habitants. 

Eric Zemmour au pied de Notre Dame de la Garde © Maxppp - Maxppp

Eric Zemmour au pied de Notre Dame de la Garde © Maxppp - Maxppp

Eric Zemmour a bénéficié d'un comité d'accueil très remonté pour sa venue à Marseille. Les antifascistes ont dévoilé son programme de deux jours sur les réseaux sociaux et promis de réserver un accueil "à la marseillaise". 

Prié par le diocèse de prêcher loin de la basilique 

Eric Zemmour a donc débarqué ce vendredi en début d’après-midi, descendu à la gare TGV d'Aix-en-Provence, afin d'échapper aux opposants d'extrême gauche qui l'attendaient gare Saint-Charles. Après une traversée au pas de course du quartier du Panier - dix minutes montre en main - sous les insultes copieuses d'une cinquantaine d'opposants, le nationaliste s'est rendu à Notre-Dame-de-la-Garde, où il avait prévu de s’adresser à la presse, sur le parvis. 

Le diocèse de Marseille l’a prié de s’exprimer publiquement ailleurs, à l'extérieur des grilles arguant qu'il s'agit d'un "lieu privé et surtout d'un lieu sacré, pas le lieu pour une déclaration politique". Eric Zemmour a donc fait sa déclaration "à l'extérieur des grilles du sanctuaire", en bas des escaliers.   

Cohue dans les rues du Panier © Maxppp - maxppp

Cohue dans les rues du Panier © Maxppp - maxppp

Marseille ou "l'exemple que ne doit pas suivre la France"

Un candidat qui n'est pas candidat et qui ne rencontre pas les électeurs. Peut-être samedi matin, sur le Vieux-Port, croisera-t-il des authentiques Marseillais ? Peu importe au fond, l'agitateur crée du tourbillon médiatique. Eric Zemmour se caractérise avant tout par la virulence de ses propos. "Marseille est l'avenir de la France dans vingt ans si on ne fait rien. Toute la France sera comme Marseille, si on continue comme d'habitude, si on continue à avoir 400.000 immigrés par an. Marseille, c'est l'anti-exemple". Marseille serait donc à l'entendre le pire des épouvantails. "Si rien ne change, la France sera un immense Marseille. Un Liban en grand".

Benoit Payan tacle sévèrement Eric Zemmour 

Hasard du calendrier, Benoit Payan le maire socialiste de Marseille a signé ce vendredi après-midi avec l'état un contrat territorial d'accueil et d'intégration des réfugiés. Lors de sa présentation, il a visé sans la nommer la venue de Zemour en rappelant que "Marseille est une ville monde, cosmopolite, une ville peuplée d'ailleurs" et "le droit du sol , c'est notre identité". 

Nous lui avons rappelé le tweet originel du visiteur du jour, le 16 novembre, quand Eric Zemmour écrivait  : "Trafics, criminalité, immigration, insécurité : Marseille est un concentré de tout ce qui nous tue." Réponse cinglante de Benoit Payan : "Je ne réponds pas à la bêtise. Il monte à Notre-Dame-de-la-Garde. Si on peut faire un vœu, espérons qu'elle le protège de sa propre bêtise". 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article