Le prince Albert II aux côtés d’un fils de Joséphine Baker pour la cérémonie monégasque

Publié le par Paris Match par Dominique Bonnet avec AFP

Le prince Albert II de Monaco a rendu un hommage national à Josephine Baker, ce lundi, dans la Principauté, à la veille de son entrée au Panthéon, en présence de l’un des fils adoptifs de l’artiste.

Le prince Albert II de Monaco avec Jeannot Bouillon Baker, l'un des fils de Joséphine Baker à Monaco, le 29 novembre 2021 VALERY HACHE / AFP

Le prince Albert II de Monaco avec Jeannot Bouillon Baker, l'un des fils de Joséphine Baker à Monaco, le 29 novembre 2021 VALERY HACHE / AFP

Hommage national à Joséphine Baker, ce lundi 29 novembre 2021, à Monaco, en présence de l’un de ses fils, Jeannot Bouillon Baker. A la veille de sa Panthéonisation, une cérémonie était organisée dans la Principauté où l’artiste franco-américaine est enterrée et où sa dépouille restera, selon la volonté de sa famille. Seul un cénotaphe (un tombeau vide) avec une plaque à son nom sera placé au Panthéon à Paris.

«Il y a des êtres qui ne s'éteignent jamais». Dans son discours, le prince Albert II a repris ces paroles de sa mère, la princesse Grace, qui était venue au secours de la chanteuse -née comme elle aux USA-, après que, ruinée, celle-ci avait dû quitter, avec ses nombreux enfants adoptifs, le château des Milandes en Dordogne où ils habitaient. Le souverain a également évoqué «le courage de la petite-fille d'esclaves» comme résistante pendant la Seconde Guerre mondiale et souligné «l’idéal de la fraternité universelle et son corollaire, la lutte contre la ségrégation raciale, dont Joséphine est un symbole».

Un peu de terre du cimetière de Monaco au Panthéon

Lors de cette cérémonie monégasque, le prince Albert II, qui assistera ce mardi à celle du Panthéon, a pris avec une truelle un peu de terre dans la plate-bande située juste à côté de la tombe de Joséphine Baker, pour la déverser dans une boîte en bois, portant l’inscription du nom de celle-ci et la date du jour. Cette terre de Monaco – le lieu de sa renaissance personnelle et professionnelle- sera placée dans son cénotaphe avec celles de ses trois autres patries de cœur, Saint-Louis dans le Missouri où elle est née, Paris où elle a connu le succès et Les Milandes où elle avait installé sa «tribu arc-en-ciel» comme elle définissait elle-même ses 12 fils et filles adoptés dans le monde entier.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article