Quand Joséphine Baker était venue à Châtellerault

Publié le par La Nouvelle République par Franck Bastard Journaliste, rédaction de Châtellerault

Joséphine Baker, qui fait son entrée au Panthéon mardi 30 novembre 2021, était venue à Châtellerault en mai 1957 pour une manifestation placée sous le signe de l'enfance malheureuse.

Joséphine Baker accueillie dans le hall du cinéma Vox à Châtellerault, le 18 mai 1957. © Archives familiales Jacques Daunizeau

Joséphine Baker accueillie dans le hall du cinéma Vox à Châtellerault, le 18 mai 1957. © Archives familiales Jacques Daunizeau

Ce mardi 30 novembre 2021, Joséphine Baker va faire son entrée au Panthéon. Cette femme exceptionnelle, née en 1903 d'une famille pauvre dans le Missouri, aux États Unis, arrivée en France à tout juste 20 ans, était devenue dans les années d'avant-guerre une artiste iconique. Son engagement dans la Résistance et son action contre le racisme en firent une héroïne contemporaine.

Pour la petite histoire, l'interprète de J'ai deux amours a fait une visite à Châtellerault. C'était le 18 mai 1957. Elle avait été invitée par le Lions-club châtelleraudais à l'occasion de sa fondation. L'artiste était la marraine de l'événement.

Une réception à La Roche-Posay

"L'accueil de Madame Baker avait lieu dans le hall du Vox, à l'époque cinéma central de la ville, situé boulevard Blossac. Les organisateurs avaient souhaité que les bénéfices de cet événement soient consacrés à l'orphelinat et à l'enfance malheureuse de Châtellerault, et à ce titre l'avait placé sous la présidence d'honneur de celle qui avait adopté sa tribu « arc-en-ciel »", raconte le Poitevin Jacques Daunizeau, carillonneur professionnel, dont le père René Daunizeau (à droite sur la photo) participa à cette manifestation. Jacques Daunizeau a conservé la photo d'époque dans ses archives familiales.

Une grande réception avait eu lieu ensuite à l'Hôtel du Parc à La Roche-Posay. Jacques Daunizeau indique en conserver une relique. En l'occurrence le menu dédicacé par Joséphine Baker à ses parents "de la part de Joséphine (et sa tribu arc-en-ciel)".

"Elle était venue bénévolement"

"C'est le Docteur Pierre Chabassol, le fondateur du Lions de Châtellerault, qui avait fait venir Joséphine Baker, raconte de son côté Alain Gouverneur, qui a présidé le club local. Elle était venue bénévolement."

Il y a quatre ans, le Lions a célébré ses soixante ans avec un clin d'oeil à ce jour historique. Alain Gouverneur :  "J'avais fait venir un sosie de Joséphine Baker pour un spectacle. C'était une troupe de Tours. On retracé durant la soirée cette fameuse visite."

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article