Selon Marine Le Pen, de Gaulle "nous transmet l'espoir de reconstruire" la France

Publié le par Paris Match par La Rédaction, avec AFP

A Courseulles-sur-Mer mardi, la candidate du Rassemblement national à la présidentielle a estimé mardi que le général de Gaulle "transmettait l'espoir de reconstruire" la France.

Marine Le Pen ici à Bruxelles en octobre. Philippe Bourguet/bePress/ABACAPRESS.COM

Marine Le Pen ici à Bruxelles en octobre. Philippe Bourguet/bePress/ABACAPRESS.COM

Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national à la présidentielle, a estimé mardi à Courseulles-sur-Mer (Calvados) que le général de Gaulle "transmettait l'espoir de reconstruire" la France. Le général de Gaulle, "c'est celui qui porte l'espérance pour la France," et "nous transmet la force de reconstruire en quelque sorte la France comme nous souhaiterions, qu'elle soit libre, souveraine, indépendante, puissante" a-t-elle déclaré à la presse, après avoir déposé une gerbe devant la Croix de Lorraine, symbole de la résistance.

"Nous nous battons depuis 40 ans précisément pour que la France n'abandonne pas une souveraineté, n'abandonne pas cette indépendance, ne s'abandonne pas à la désindustrialisation, à la haine de soi, à la disparition de son influence dans le monde", a ajouté Marine Le Pen.

Le quinquennat "a transformé l'Assemblée nationale en chambre d'enregistrement"

La candidate, dont le parti a pourtant longtemps combattu de Gaulle, doit ensuite prononcer un discours à Bayeux, sur la place où le père de la Ve République s'était lui-même exprimé en juin 1944 après le Débarquement puis en juin 1946 sur la future Constitution.

Marine Le Pen plaide pour un septennat non renouvelable, un scrutin proportionnel et l'usage élargi du référendum. Le quinquennat "a transformé l'Assemblée nationale en chambre d'enregistrement", a-t-elle déploré, en regrettant également "l'abandon de cette qualité, que souhaitait Charles de Gaulle, de président-arbitre au-dessus des partis".

Elle a invité son rival Éric Zemmour, qui se réclame aussi du général de Gaulle, tout en affirmant que le maréchal Pétain a sauvé des juifs, à "un peu de modestie car je trouve qu'il est très orgueilleux dans ses propos".

Le candidat à l'investiture de LR Michel Barnier a estimé sur BFMTV et RMC mardi qu'avec Marine Le Pen et Éric Zemmour "nous n'avons pas la même histoire politique et nous n'avons pas la même lecture de l'histoire". "Je n'ai jamais confondu le général de Gaulle avec Pétain", a-t-il ajouté. Pour "certains, leur référence au gaullisme semble un petit peu artificielle", a commenté pour sa part Xavier Bertrand, autre candidat LR, sur Europe 1.

Marine Le Pen s'exprimait à l’occasion du 51e anniversaire de la mort du général de Gaulle, célébré aussi par les candidats LR et le Premier ministre Jean Castex à Colombey-les-deux-Eglises (Haute-Marne) où est enterré l'ancien chef de l’État.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article