Affaire Delphine Jubillar - Recel de cadavre : Séverine L. "est accusée d'avoir dissimulé ou d'avoir participé à la dissimulation du cadavre de Delphine Jubillar"

Publié le par L'Indépendant par Laurent Morales

L'avocat de Séverine L., la nouvelle compagne de Cédric Jubillar, a évoqué chez nos confrères de Midi Libre l'interpellation puis le placement en garde à vue de sa cliente pour "recel de cadavre" ce mercredi matin.
 

Séverine L., ici au côté de son compagnon Cédric Jubillar, a été placée en garde à vue ce mercredi matin. L'Indépendant

Séverine L., ici au côté de son compagnon Cédric Jubillar, a été placée en garde à vue ce mercredi matin. L'Indépendant

Un an jour pour jour après la disparition de l'infirmière et six mois après la mise en examen, au mois de juin dernier, de Cédric Jubillar pour "homicide volontaire par conjoint", l'affaire Delphine Jubillar a connu un rebondissement inattendu ce mercredi 15 décembre au matin. Séverine L., la nouvelle compagne du mari de la jeune femme, a été interpellée puis placée en garde à vue pour "recel de cadavres".

Pour son avocat, "la partie médiatique de cette affaire ne doit pas être totalement étrangère" au placement en garde à vue de Séverine L.

Pour Maître Johann Ricci, l'avocat de Séverine L., ce chef d'accusation - qui, d'après l'article 434-7 du Code pénal, expose à une peine de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende - implique que sa cliente "est accusée d'avoir dissimulé ou d'avoir participé à la dissimulation du cadavre de Delphine Jubillar", indique-t-il dans Midi Libre, ce qu'elle aurait fait, toujours selon son avocat, "en tout état de cause, sur demande ou influence de Cédric Jubillar". Les enquêteurs estiment donc que l'intéressée a joué un rôle après la disparition de la femme de son compagnon. Une hypothèse qu'ils espèrent vérifier au cours de sa garde à vue.

En attendant, le timing de cette arrestation, tout juste un an après la disparition de Delphine Jubillar, interpelle Maître Johann Ricci. "On peut l'interpréter comme une opération des enquêteurs et du parquet pour essayer de montrer qu'ils gardent la main et qu'ils essaient de faire émerger la vérité. La partie médiatique de cette affaire ne doit pas être totalement étrangère".

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article