Affaire Jubillar : la voisine qui a entendu les cris de Delphine explique pourquoi elle n'a rien fait

Publié le par Purepeople par Anouchka Volkov

Le 15 décembre 2020, une voisine du couple Jubillar s'apprête à fumer une cigarette sur sa terrasse lorsqu'elle entend des cris terrifiants provenant du lotissement où habitent Cédric et Delphine Jubillar. Encore choquée par ces bruits "glaçants", elle explique pourquoi elle a eu peur de se rendre sur place...

Affaire Jubillar : la voisine qui a entendu les cris de Delphine explique pourquoi elle n'a rien fait

Elle se souvient encore parfaitement de ces terribles cris. Interrogée par les journalistes du Parisien, une voisine du couple Jubillar a confié avoir entendu de terribles cris de détresse alors qu'elle fumait une cigarette sur sa terrasse le soir du 15 décembre 2020 à Cagnac-Les-Mines aux alentours de 23 heures.

"C'était un cri de peur, c'était fort. Ça criait, ça s'arrêtait, et la peur était si importante qu'elle n'avait pas le temps de reprendre son souffle. Ce que je sais, c'est que le cri de cette personne m'a fait très, très peur." a-t-elle raconté aux gendarmes. Or, il s'agit précisément de la nuit durant laquelle Delphine Jubillar a disparu et depuis laquelle elle n'a plus donné signe de vie.

La fille de cette voisine était également présente lors de ces cris et a confirmé les dires de sa mère aux gendarmes. "Ça a duré longtemps, comme si elle ne reprenait pas son souffle" a-t-elle ajouté, avant que sa maman ne précise que ces cris "glaçants" auraient duré "entre cinq et dix minutes" et se seraient produits à l'extérieur d'une maison. Par contre, elles ont indiqué ne pas avoir entendu de voix d'homme et ont déclaré que ces cris étaient accompagnés de "couinements" de chiens. S'agissait-il des chiens du couple Jubillar, Oprah et Gnocchi ?

Se sentant coupable de ne pas avoir réagi plus tôt, cette voisine indique avoir pensé peut-être "à une bataille de chiens" tant il lui était inconcevable qu'une femme puisse être agressée si près de chez elle. Après avoir sérieusement songé à se rendre sur place, elle a confié s'être ravisée de peur de croiser les chiens, animaux pour lesquels elle éprouve une terrible phobie.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Telle un véritable agent du KBG, Anouchka mène l’enquête pour dénicher et trouver tous les scoops liés aux stars. Aucune mission n’est impossible pour cette journaliste possédant un véritable sang-froid. Très admirative de ce brave camarade Poutine, elle possède son flegme et sa détermination.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article