Christina Hendricks (« Good Girls ») : de ses années « gothiques » à la révélation de « Mad Men »

Publié le par Ouest-France par Nathalie Chuc/TV Magazine.

Dès ce dimanche 7 mars, à 20 h 55, Téva diffuse en inédit la saison 2 de « Good Girls », dans laquelle la comédienne excelle. Portrait de Christina Hendricks, révélée par Mad Men, qui fait un joli retour sur le petit écran avec une série en forme de comédie noire et irrévérencieuse.

Christina Hendricks, qui se différencie de nombreuses actrices par son look pulpeux, est capable d’aborder tous les rôles, de la comédie aux emplois plus dramatiques. | NBC

Christina Hendricks, qui se différencie de nombreuses actrices par son look pulpeux, est capable d’aborder tous les rôles, de la comédie aux emplois plus dramatiques. | NBC

À part quelques fans de la première heure, nous sommes nombreux à avoir découvert Christina Hendricks grâce à son rôle dans Mad Men . Elle y incarnait Joan Holloway, la secrétaire voluptueuse de la fameuse agence de publicité. L’actrice américaine, avec son regard de chat, rappelle, les stars de l’âge d’or du cinéma. Elle ne ressemble néanmoins à personne, et c’est ce qui fait sa force.

Frustrée et brimée, elle arbore un look gothique

Née en 1975 dans le Tennessee, Christina Hendricks a déclaré dans la presse avoir détesté ses années de lycée. Le travail de son père, employé au service des forêts des États-Unis, a été la raison de nombreux déménagements. La jeune fille n’aimait pas être « la petite nouvelle » à chaque rentrée et les autres lycéens n’ont pas souvent été tendres avec elle, raconte-t-elle. Elle a même subi des brimades.

Sa planche de salut a été de se lancer à corps perdu dans l’art dramatique. Elle pouvait y exprimer toute sa rage et sa frustration. À cette période, elle arbore – au grand dam de ses parents – un look gothique, avec des cheveux courts teints en noir corbeau et en violet. Le tout avec des Doc Martens montant jusqu’aux genoux !

Le succès avec « Mad Men »

La comédienne a débuté dans des pubs pour des fast-foods. Elle a aussi été mannequin « mains », les siennes étant qualifiées de parfaites : celle qui tient une rose sur l’affiche du film American Beauty est la sienne. Elle décroche des apparitions dans Urgences, Cold Case, FBI : portés disparus, etc. Le grand tournant a lieu en 2007, avec Mad Men, série mondialement acclamée durant sept saisons. L’actrice cumule prix et distinctions.

En 2018, elle obtient le rôle principal de la série Good Girls, comédie criminelle qui compte déjà quatre saisons outre-Atlantique et que Téva diffuse en inédit.

Elle joue une « desperate housewife », maman dévouée de quatre enfants, trompée par son mari, qui a perdu toutes leurs économies. Avec sa sœur et une amie, dont la petite fille a de lourds besoins en soins médicaux, elle décide de braquer un supermarché ! Le ton est souvent noir et irrévérencieux, mais Christina Hendricks prouve qu’elle peut tout jouer.

Good Girls, dimanche 7 mars à 20 h 55, sur Téva.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article