Disparition de Delphine Jubillar : Sévérine, la compagne actuelle du mari, placée en garde à vue

Publié le par France Bleu par France Bleu Occitanie, France Bleu Occitanie,

La compagne actuelle de Cédric Jubillar a été interpellée et placée en garde à vue ce mercredi matin. Séverine Longhini est entendue pour "recel de cadavre". Ce rebondissement intervient un an après la disparition de Delphine Jubillar dans le Tarn. 

A gauche, volets fermés, le domicile de la nouvelle compagne de Cédric Jubillar. © Radio France - Sandrine Morin

A gauche, volets fermés, le domicile de la nouvelle compagne de Cédric Jubillar. © Radio France - Sandrine Morin

Séverine Longhini, la compagne actuelle de Cédric Jubillar a été interpellée et placée en garde à vue ce mercredi matin et d'autres auditions sont en cours, près d'un an après la disparition de Delphine Jubillar dans le Tarn.

Séverine Longhini est entendue pour "recel de cadavre". Selon franceinfo, elle a été emmenée à la gendarmerie de Gaillac.

L'essentiel

  • Séverine Longhini est placée en garde à vue à la gendarmerie de Gaillac selon franceinfo.
  • La nouvelle compagne de Cédric Jubillar est entendue pour "recel de cadavre".
  • Son domicile à Lescure d'Albigeois (Tarn) a été perquisitionné dans la matinée.
  • D'autres auditions seraient en cours dans l'entourage de Cédric Jubillar.

Les gendarmes devant le domicile de Séverine

À 10h ce mercredi 15 décembre, une voiture banalisée de la gendarmerie se trouvait toujours à Lescure d'Albigeois devant le domicile de Séverine Longhini, la compagne actuelle de Cédric Jubillar.

Cette Tarnaise de 44 ans ne connaissait pas Cédric Jubillar avant l'affaire. Elle assure qu'ils se sont rencontrés à la mi-avril et précise même la date, avec un léger doute : le 12 ou le 13 avril. Elle enchaîne en disant que son fils lui connaissait Cédric et était un de ses copains. Elle a participé à de nombreuses battues depuis un an. Un jour, elle a trouvé un pull qui lui a paru suspect et c'est là qu'elle a rencontré Cédric. Le couple s'est formé en avril et s'est affiché publiquement sur les réseaux sociaux, ce qui a provoqué de nombreuses réactions chez les soutiens de Delphine

La jeune femme affiche un soutien inébranlable à Cédric Jubillar et promet qu'elle sera avec lui jusqu'au bout dans cette affaire. Elle ne communique avec lui que par courrier puisque Cédric est à l'isolement.

Devant le domicile de Séverine (volets fermés), à Lescure d'Albigeois, ce mercredi 15 décembre. © Radio France - Sandrine Morin

Devant le domicile de Séverine (volets fermés), à Lescure d'Albigeois, ce mercredi 15 décembre. © Radio France - Sandrine Morin

Perquisition du domicile de Séverine Longhini

À 10h30, une perquisition du domicile de Séverine était en cours. La reporter de France Bleu Occitanie arrivée à Lescure d'Albigeois a vu ce mercredi matin un homme en uniforme sortir du domicile et, quelques minutes plus tard, un gendarme est apparu portant des sacs. À 10h45, une femme recouverte d'un grand drap noir est sorti du domicile.

Un gendarme sort du domicile de Séverine la nouvelle compagne de Cédric Jubilar. © Radio France - Sandrine Morin

Un gendarme sort du domicile de Séverine la nouvelle compagne de Cédric Jubilar. © Radio France - Sandrine Morin

Une femme est sortie du domicile cachée sous un grand drap noir. © Radio France - Sandrine Morin

Une femme est sortie du domicile cachée sous un grand drap noir. © Radio France - Sandrine Morin

Cédric Jubillar conteste toute implication dans la disparition de son épouse

Cédric Jubillar est mis en examen pour homicide volontaire dans cette affaire et est en détention provisoire depuis juin 2021, mais il a contesté ces accusations plusieurs fois devant la justice.    

Cédric Jubillar a signalé la disparition de son épouse, Delphine, le 16 décembre 2020 et expliquait qu'elle était sortie au milieu de la nuit pour promener les chiens, sans ne jamais revenir et laissant derrière elle leur deux enfants, Louis et Elyah, aujourd'hui âgés de sept et deux ans et demi.

Après l'ouverture d'une enquête pour disparition inquiétante dans un premier temps, une information judiciaire pour "arrestation, enlèvement, détention ou séquestration" a finalement été ouverte une semaine plus tard, puis requalifiée en "homicide volontaire". Le domicile du couple, en instance de divorce, a été perquisitionné plusieurs fois.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article