Disparition de Delphine Jubillar - Textos, dispute, alerte : le film incomplet de la nuit du 15 décembre 2020

Publié le par L'Indépendant par Matthieu Terrats

Delphine Jubillar a disparu sans laisser de traces dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier, laissant derrière elle ses deux enfants, Louis et Elyah. Principal suspect : son mari, Cédric Jubillar, mis en examen pour le meurtre de sa femme le 18 juin et incarcéré dans la foulée à la maison d'arrêt de Seysses, près de Toulouse. Une affaire qui passionne la France entière. Mais qui nage toujours en plein brouillard. Un an jour pour jour après la disparition de l'infirmière, L'Indépendant revient sur cette fameuse nuit du 15 décembre. Et tente d'en retracer le scénario.  

Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. / MAXPP - LP/Olivier Lejeune

Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. / MAXPP - LP/Olivier Lejeune

Chez elle, Delphine Jubillar est devant sa télé. Avec son fils Louis, âgé de 7 ans, ils regardent l'émission "La France a un incroyable talent" sur M6. Delphine pique du nez. Pour l'infirmière de 33 ans, la journée a été riche en émotions. 

Son amant lui a annoncé que sa femme avait fini par accepter leur séparation. Coup d'envoi d'une nouvelle vie qui pouvait ainsi démarrer pour les amoureux : "Grand jour. Un jour prochain, ton lit sera le mien", s'enflamme-t-il dans l'un des textos échangés ce 15 décembre.

Un téléphone au cœur de l'intrigue puisque Delphine a également conversé avec la femme de son amant ce jour précédent sa disparition. Les deux femmes ayant scellé un pacte : Delphine ne devant plus converser avec son amant pendant les fêtes pour laisser à sa femme le temps de se remettre de la déception.

La soirée touche à sa fin. Vers 23 heures, Delphine envoie un dernier "Je t'aime fort" à son amant, message (SMS) accolé d'émojis en forme de cœur. Elle ne donne plus signe de vie après ça. Et son téléphone reste introuvable depuis. 

La suite ? Plusieurs versions s'opposent selon les différents témoignages. 

Trou noir jusqu'à 3h45

Voyant sa maman s'endormir, Louis va se coucher dans sa chambre. D'après les affirmations du petit garçon devant les gendarmes, une dispute éclate entre Delphine et son mari, Cédric Jubillar

Une voisine va même jusqu'à affirmer que des cris ont retenti depuis le domicile des Jubillar

Selon Cédric, Delphine est sortie promener les chiens et aurait disparu dans la foulée. Une version contredite par les amies proches de Delphine qui affirment qu'elle ne promenait jamais les chiens.  

Selon les enquêteurs, c'est le trou noir jusqu'à 3h45. Heure à laquelle Cédric Jubillar dit avoir constaté la disparition de sa femme, réveillé par les pleurs de sa petite fille, avant de réactiver son téléphone mobile (à 3h54) et d'alerter la gendarmerie à 4h09. 

"Cette nuit vers 4 heures, ma fille de 18 mois s'est mise à pleurer. Je suis allé voir ce qu'il se passait et j'ai constaté que mon épouse Delphine n'était plus avec moi dans le lit, je suis allé voir dans le salon, elle n'était pas là".  Ainsi Cédric Jubillar entamait sa déposition le mercredi 16 décembre au matin face aux gendarmes de Cagnac-les-Mines.

Coup d'envoi d'une enquête qui piétine depuis.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article