Disparition de Delphine Jubillar : un an plus tard, une marche organisée par ses proches

Publié le par Le Figaro

La jeune infirmière et mère de famille reste introuvable depuis la nuit du 15 au 16 décembre 2020.

Les amies de la disparue avaient déjà organisé deux rassemblements autour du mot d'ordre «on lâche rien». Fred SCHEIBER / AFP

Les amies de la disparue avaient déjà organisé deux rassemblements autour du mot d'ordre «on lâche rien». Fred SCHEIBER / AFP

Ses amies continuent de clamer qu'elles ne «lâchent rien». Dimanche 19 décembre, les proches de Delphine Jubillar organisent une nouvelle marche pour marquer le triste premier anniversaire de la disparition de la jeune infirmière.

Une première marche avait été organisée par ses amies le 12 juin dernier, pour les six mois de la disparition de la mère de famille. Un second rassemblement avait également été réalisé le 15 novembre, date d'anniversaire de Delphine Jubillar. Elle aurait dû fêter ses 34 ans.

«À vous tous, de Cagnac, des environs, de toute la France et d'ailleurs : Venez nous soutenir dans notre combat pour obtenir la vérité et pour retrouver notre amie Delphine. Venez nombreux, partagez, imprimez cette affiche», exhorte la cousine de Delphine Louise Escobedo, dont les propos sont rapportés par France Bleu. «Et, si vous le pouvez, mettez-en dans tous les commerces et toutes les voitures. Il faut que ça circule, il faut pas lâcher ! Il faut que vous nous aidiez. J'ai besoin de vous TOUS, maintenant», ajoute-t-elle.

Début décembre, après un an d'attente, cette dernière a finalement réussi à se constituer partie civile dans cette affaire, a affirmé au Figaro son avocat, Me Philippe Pressecq. Les demandes des cinq amies de Delphine qui avaient, elles aussi, souhaité se constituer partie civile, ont, elles, toutes été refusées.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article