Présidentielle 2022 : Zemmour, «c’est un Trump commandé sur Wish», juge Gabriel Attal

Publié le par Le Parisien

Quelques heures avant l’officialisation de la candidature du polémiste d’extrême droite, dont l’annonce avait fuité, le porte-parole du gouvernement a largement critiqué celui qui prétend désormais à l’Elysée.

« On peut se poser des questions sur sa capacité à représenter notre pays et à occuper les plus hautes fonctions », s'est notamment demandé Gabriel Attal au sujet d'Eric Zemmour (Photo d'illustration). LP/Jean-Baptiste Quentin

« On peut se poser des questions sur sa capacité à représenter notre pays et à occuper les plus hautes fonctions », s'est notamment demandé Gabriel Attal au sujet d'Eric Zemmour (Photo d'illustration). LP/Jean-Baptiste Quentin

Tentative de savonnage de planche. Alors que depuis la veille on connaissait la date de l’annonce officielle de la candidature d’Éric Zemmour à l’élection présidentielle du printemps prochain, Gabriel Attal a profité de son passage dans la matinale d’Europe 1 pour tacler le futur prétendant à l’Elysée.

Critiquant d’abord le comportement de l’ancien journaliste du Figaro et de CNews lors de son passage mouvementé à Marseille le week-end dernier, le porte-parole du gouvernement a ainsi condamné son fameux doigt d’honneur fait à une opposante qui venait de lui en faire un.

« On peut se poser des questions sur sa capacité à représenter notre pays »

Gabriel Attal a par ailleurs estimé qu’Éric Zemmour « s’est lassé de cette posture de polémiste dans laquelle il était et probablement, on l’a vu à Marseille, les Français se sont lassés » de lui. Et de poursuivre : « On peut se poser des questions sur sa capacité à représenter notre pays et à occuper les plus hautes fonctions ».

Le porte-parole du gouvernement, s’est ensuite fendu d’un bon mot sur le polémiste d’extrême droite désormais candidat, jugeant qu’« il nous a vendu qu’il était le Trump français. C’est un Trump commandé sur Wish », ce site marchant d’ailleurs dans le viseur des autorités. 

Gabriel Attal, anticipant la candidature d’Éric Zemmour, lui donnant même ensuite rendez-vous : « On aura l’occasion de débattre s’il est candidat à la présidentielle. » C’est désormais chose faite.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article