Ukraine: Poutine promet une réponse «militaire et technique» face aux «menaces» occidentales

Publié le par RFI de notre correspondante à Moscou, Anissa El Jabri

La Russie fait encore un peu plus chaque jour monter la pression à propos des tensions avec l'Ukraine. Son président Vladimir Poutine s’exprimait ce mardi matin 21 décembre devant les cadres de l’armée russe et du ministère de la Défense. Il a fait de nouvelles déclarations menaçantes. 

 Le président russe Vladimir Poutine devant les cadres de l'armée et du ministère de la Défense à Moscou, le 21 décembre 2021. © via REUTERS - SPUTNIK

Le président russe Vladimir Poutine devant les cadres de l'armée et du ministère de la Défense à Moscou, le 21 décembre 2021. © via REUTERS - SPUTNIK

Le ministre de la Défense avait déjà fait monter la pression en évoquant des mercenaires américains dans le Donbass présents pour préparer « des "provocations" à l'arme chimique ». Le président russe est ensuite monté de plusieurs crans supplémentaires.

« En cas de maintien de la ligne très clairement agressive de nos collègues occidentaux, nous allons répondre par des mesures adéquates, militaires et techniques, a ainsi déclaré Vladimir Poutine. Nous réagirons brutalement aux actions hostiles. Et je tiens à le souligner, nous en avons parfaitement le droit. »

Les engagements américains moqués

Goguenard devant l’assistance, le président russe, qui a pourtant demandé des garanties écrites de non-expansion de l’Otan, a moqué la validité des engagements américains : « Quand ils sont gênés par le droit international ou la charte de l’ONU, ils déclarent tout cela "vieillot", "inutile". Et quand quelque chose correspond à leurs intérêts, tout de suite, ils citent les normes du droit international, la charte de l’ONU, le droit humanitaire international. Ces manipulations, on en a marre ! »

Ces déclarations sonnent comme si le pouvoir préparait l’opinion à un conflit imminent. L’idée est en tout cas plus que jamais omniprésente dans les médias d’État. En Russie, l’hypothèse d’une guerre est aujourd’hui très impopulaire. 62 % des Russes disent craindre une guerre mondiale, c’est un record depuis 1994.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article