Cinéma : Sidney Poitier, premier comédien noir à avoir remporté l'Oscar du meilleur acteur, est mort à l'âge de 94 ans

Publié le par franceinfo Culture France Télévisions Rédaction Culture

Le vice-Premier ministre des Bahamas, pays où l'acteur a grandi, l'a annoncé sur sa page Facebook.

Cinéma : Sidney Poitier, premier comédien noir à avoir remporté l'Oscar du meilleur acteur, est mort à l'âge de 94 ans

Hollywood a perdu la première star noire de son histoire. Sidney Poitier est mort à 94 ans, a annoncé vendredi 7 janvier le vice-Premier ministre des Bahamas, pays où l'acteur de légende a grandi.

"Nous avons perdu une icône, un héros, un mentor, un combattant, et un trésor national", écrit le vice-Premier ministre Chester Cooper sur sa page Facebook à propos de l'acteur de La Chaîne ou encore de Dans la chaleur de la nuit, sans mentionner la cause de son décès. 

Oscar du meilleur acteur

D'origine haïtienne, Sidney Poitier grandit sur l'île Cat aux Bahamas. Il décide très jeune de partir aux Etats-Unis pour apprendre le métier d’acteur. Il suit des cours de comédie à l’American Negro Theater, en échange de ses services de machiniste, avant de commencer sa carrière sur les planches de Broadway.

Il décroche son premier rôle au cinéma dans La Porte s’ouvre (1950) de Joseph L. Mankiewicz, film abordant le sujet du racisme. Mais c'est dans les années 50 qu’il rencontre le succès au cinéma : d'abord dans Graine de Violence (1955), puis dans le thriller La Chaîne (1958), pour lequel il est pressenti pour l'Oscar du meilleur acteur.

En 1961, il reçoit le prix Gary Cooper au Festival de Cannes pour son rôle dans Une raison au soleil mais c’est en 1963 qu’il réalise l’impensable : il remporte l’Oscar du meilleur acteur pour son interprétation du personnage d’Homer Smith dans Le lys des champs. Il est le premier acteur noir à recevoir une telle distinction.

Engagements politiques

Dans ses différents rôles, Sidney Poitier a toujours chercher à exprimer son engagement politique. Il joue dans plusieurs films qui dénoncent le racisme et l’exclusion des minorités. Dans La chaleur de la nuit (1967), il incarne un personnage accusé de crime à cause de sa couleur de peau.

Et pourtant le public afro-américain commence à l'égratigner dans les années 60, jugeant ses rôles trop clichés. 

Réalisateur

Dès 1972, il ajoute une nouvelle corde à son arc : il réalise son premier long-métrage, Buck et son complice. Il réalisera une dizaine de films au total, dont La folie aux trousses (1982) ou encore Ghost Dad (1990), sans abandonner sa carrière d’acteur.

Ces dernières années, Sidney Poitier s'est principalement consacré à sa lutte pour les droits de l’homme et les inégalités raciales. En 2009, il a d'ailleurs reçu des mains du président Barack Obama, la plus haute distinction civile américaine : la médaille de la liberté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article