Décès de Gérard Théry, l'un des fondateurs du Minitel

Publié le par Le Figaro avec AFP

Gérard Théry avait participé à la création du Minitel, ancêtre d'internet, lorsqu'il était directeur général des Télécommunications.

L'un des créateurs du Minitel est mort le 18 juillet à 88 ans. Robyn Beck / AFP

L'un des créateurs du Minitel est mort le 18 juillet à 88 ans. Robyn Beck / AFP

Le polytechnicien Gérard Théry, qui a participé à la création du Minitel en France quand il était directeur général des Télécommunications de 1974 à 1981, est mort le 18 juillet à 88 ans, a-t-on appris auprès de l'état civil de la mairie de Paris.

Spécialiste de l'informatique, ce natif de Sallaumines (Pas-de-Calais) en 1933 a été diplômé de l'École polytechnique en 1952 puis de l'École nationale supérieure des télécommunications en 1957. Il a fait toute sa carrière dans ce domaine, intégrant le ministère des PTT en 1955, et devenant conseiller du ministre Jacques Marette, en 1966-1967.

Le Minitel a révolutionné les télécommunications

Il est connu surtout pour avoir travaillé à la création du Minitel, un des précurseurs d'Internet. Ce terminal cubique donnant accès au vidéotexte, livré gratuitement avec le téléphone, a longtemps été un des fleurons français avant d'être supplanté dans les usages par le World Wide Web et de s'éteindre le 30 juin 2012, 30 ans après son lancement commercial.

«Le Minitel n'a pas évolué comme nous aurions espéré qu'il évoluât», avait regretté auprès de l'AFP Gérard Théry, en 2011. «J'ai considéré (le Minitel, NDLR) comme une grande chose même s'il s'est terminé par une impasse» estimait-il encore en 2019, dans une intervention auprès de l'Association pour l'Histoire des Télécommunications et de l'Informatique. Après ses sept années à la direction générale des télécommunications, il a continué à s'impliquer sur ces sujets, et a notamment été chargé en 1994 d'une mission préparatoire à un projet de loi sur les autoroutes électroniques, puis a été responsable de la mission sur le «passage informatique à l'an 2000», en 1998.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article