Décès de Laurence Tramois, médecin qui avait euthanasié une patiente en Dordogne en 2003

Publié le par France Bleu par Thomas Coignac, France Bleu Périgord, France Bleu

On a appris ce samedi 1er janvier la mort de Laurence Tramois, à l'âge de 50 ans. Médecin, elle exerçait à Saint-Astier, en Dordogne. En 2007, elle avait été condamnée à Périgueux, un an de prison avec sursis pour avoir euthanasié une de ses patientes, à l'issue d'un procès à l'ampleur nationale.

Laurence Tramois à la sortie de son procès, le 15 mars 2007, au tribunal de Périgueux. © AFP - JEAN-PIERRE MULLER

Laurence Tramois à la sortie de son procès, le 15 mars 2007, au tribunal de Périgueux. © AFP - JEAN-PIERRE MULLER

On a appris ce samedi 1er janvier la mort de Laurence Tramois, à l'âge de 50 ans. Médecin, elle exerçait à Saint-Astier, en Dordogne. En 2007, elle avait été condamnée à Périgueux, un an de prison avec sursis pour avoir euthanasié une de ses patientes, à l'issue d'un procès à l'ampleur nationale.

Les faits remontaient au mois d'août 2003 à l'hôpital de Saint-Astier. Laurence Tramois avait alors demandé à l'infirmière Chantal Chanel (qui a été acquittée) d'injecter du chlorure de potassium à une de ses patientes, âgée de 65 ans, qui était en phase terminale, souffrant d'un cancer du pancréas. Le docteur Tramois avait toujours reconnu savoir que la dose qu'elle avait prescrit était mortelle, et parlait d'un "acte d'amour, de respect".  "J'ai eu le sentiment, pas de la tuer mais de l'aider à faire ce passage. C'est le cancer qui l'a tuée", avait-elle dit devant la cour d'assise. En mars 2007, elle avait aussi publié un livre, "Aidez-moi ! Plaidoyer pour une mort digne". 

Ce cas avait lancé un vif débat de société en France autour de la fin de vie. 2 134 soignants avaient publié un manifeste où ils reconnaissaient avoir pratiqué eux-mêmes l'euthanasie et avaient demandé un changement législatif. Après le verdict, un appel avait été publié, demandant aux candidats à l'élection présidentielle de 2007 de s'engager pour "une dépénalisation sous des conditions strictes de l'euthanasie, dans certains cas extrêmes".

Les obsèques du docteur Laurence Tramois-Gaillard auront lieu ce mardi 4 janvier 2022 à 15 heures à l'église de Saint-Astier. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article