Eric Zemmour n’est "pas le bienvenu" à Lille, selon Martine Aubry

Publié le par franceinfo avec France 3 Hauts-de-France Écrit par Martin Vanlaton

Martine Aubry, maire de Lille, appelle à un rassemblement samedi 5 février, jour où le polémiste d’extrême droite et candidat à la présidentielle Eric Zemmour doit tenir un gros meeting dans la capitale des Flandres.

Martine Aubry, maire de Lille, en juin 2020. • © DENIS CHARLET / AFP

Martine Aubry, maire de Lille, en juin 2020. • © DENIS CHARLET / AFP

Alors qu'il n'était pas encore officiellement candidat, Martine Aubry avait déjà tapé sur le polémiste d’extrême droite lors de sa traditionnelle conférence de presse de rentrée, le 4 octobre dernier.

"Pendant qu’on parle de ce monsieur, qui n’est pour moi que le symptôme du délitement de notre société, on ne parle pas des Français, avait-elle déclaré devant les journalistes. On les laisse s’éloigner de la démocratie, on les laisse se dire qu’il n’y a plus que la violence pour se faire entendre".

Depuis, les choses ont changé. Eric Zemmour s'est déclaré candidat et enchaîne les meetings. Prochain arrêt : Lille. Et Martine Aubry a décidé de s'y opposer. La maire socialiste de Lille appelle le maximum de monde à se rassembler place de la République à 11 heures samedi 5 février contre l’extrême droite. Jour même où Eric Zemmour doit tenir un "gros meeting" à Lille, selon l’entourage du polémiste.

"Nous ne pouvons pas rester silencieux"

Dans un communiqué, Martine Aubry affirme qu’Eric Zemmour n’est "pas le bienvenu" dans sa ville. "Soyons nombreux samedi 5 février (…), aux côtés de SOS Racisme, pour dire NON au racisme et à l’extrême droite", exhorte-t-elle.

"Nous ne pouvons pas rester silencieux" alors que se tient dans la ville un meeting de la "campagne ultra-violente" d’Eric Zemmour, estime la maire de Lille, avant d’ajouter : "tout ce qu’il est, tout ce dont il se réclame, sape les fondements de la République fraternelle que nous défendons".

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article