Les Tontons flingueurs : la dispute qui a écarté Jean Gabin du film

Publié le par Allo Ciné par Corentin Palanchini

Découvrez comment Jean Gabin a failli jouer dans Les Tontons flingueurs avant que ses exigences entraînent son éviction du projet au profit de Lino Ventura.

Les Tontons flingueurs : la dispute qui a écarté Jean Gabin du film

L'époque n'a pas toujours été "aux tables rondes et à la détente", du moins en ce qui concerne le tournage des Tontons flingueurs de Georges Lautner. Rappelons l'histoire : l'ancien truand Fernand Naudin (Lino Ventura), est contacté par un vieil ami mourant (Louis "le Mexicain", joué par Jacques Dumesnil) qui lui demande de reprendre ses affaires criminelles et de garder sa fille Patricia (Sabine Sinjen). Sauf que c'est là que les ennuis vont commencer...

Sauf que même s'il est désormais indissociable du rôle principal, Ventura n'était pas censé jouer Fernand Naudin dans le film, car le rôle était prévu pour un autre acteur : Jean Gabin.

La brouille avec Lautner

A l'époque, Gabin est une star incontestée, il connaît les autres acteurs des Tontons pour avoir tourné avec eux des classiques comme Le Cave se rebiffe ou Les Misérables avec Bernard BlierLe Gentleman d'Epsom avec Jean Lefebvre, et beaucoup de films avec Robert Dalban, à l'exception de Francis Blanche, à qui il n'a jamais donné la réplique.

Mais pour les rejoindre dans Les Tontons flingueurs, Gabin a des exigences qui ne plaisent pas à tout le monde !

En effet, au fil des années et des tournages avec les mêmes réalisateurs, Gabin est devenu un homme d'habitude et d'exclusivité. Il cherche donc à imposer au metteur en scène Georges Lautner et à ses producteurs sa propre équipe technique.

Jean Gabin dans Le Désordre et la nuit

Jean Gabin dans Le Désordre et la nuit

Parmi eux, on trouve le chef décorateur René Renoux (avec déjà à l'époque 7 films de l'acteur au compteur), mais aussi Jean Rieul au son (14 films), Eric Geiger à la direction de production (5 films), Marcel Dolé à la photographie de plateau (8 films) ou Louis Page à la direction photo (16 films).

Lautner refuse catégoriquement et se fâche avec Gabin. Aussi difficile qu'elle soit, la décision de Lautner rassure le scénariste et dialoguiste Michel Audiard, qui est alors fâché avec Gabin. Sur le tournage de Mélodie en sous-sol l'année précédente, Gabin a reproché à l'auteur d'avoir réduit la présence de son personnage et les deux hommes ne se parlent plus.

 Jean Gabin et Michel Audiard

Jean Gabin et Michel Audiard

Déçu du refus de Lautner, Jean Gabin abandonne donc Les Tontons flingueurs et part tourner Maigret voit rouge, qui totalise 2 millions d'entrées, soit moins que les 3,3 millions des Tontons, mais un score au box-office tout à fait honorable.

En 1968, Lautner et Gabin se réconcilient pour signer ensemble le polar Le Pacha, dans lequel l'acteur interprète un inspecteur de police enquêtant sur le meurtre de son collègue, (mal) maquillé en suicide. Leur alliance et la présence d'Audiard aux dialogues attireront 2 millions de curieux.

Corentin Palanchini

-Chef de rubrique Infotainment

Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article