Mort d’Hardy Krüger, le digne officier allemand d'Un taxi pour Tobrouk

Publié le par Le Figaro

DISPARITION - L'acteur, né à Berlin en 1928, est décédé le 19 janvier à l'âge de 93 ans. Dans les années 60, il a joué en France avec talent sous la direction de Georges Lautner et Denys de la Patellière des films dialogués par Michel Audiard.

Entre Charles Aznavour et Maurice Biraud, l'acteur allemand Hardy Krüger (ici dans Un taxi pour Tobrouk) est mort le 19 janvier 2022, à l'âge de 93 ans. Leemage/Bridgeman/Vincent Rosseli

Entre Charles Aznavour et Maurice Biraud, l'acteur allemand Hardy Krüger (ici dans Un taxi pour Tobrouk) est mort le 19 janvier 2022, à l'âge de 93 ans. Leemage/Bridgeman/Vincent Rosseli

Dans Un Taxi pour Tobrouk, il incarne le capitaine Ludwig von Stegel de l'Afrika Korps qui allait fraterniser avec des soldats français perdus dans le désert, commandés par Lino Ventura. Dans La Grande Sauterelle, il est Carl, un escroc amoureux de la mutine et séduisante Mireille Darc. En 1959, Joseph Losey réunit Hardy Krüger et Micheline Presle à l'écran dans L'Enquête de l'inspecteur Morgan. Jamais la grande actrice française n'oubliera ce fiancé de cinéma qu'elle avait trouvé «instantanément, formidablement charmant». L'acteur allemand, figure d'Hollywood et de notre cinéma hexagonal, est mort le 19 janvier aux États-Unis où il vivait depuis presque un demi-siècle. Il était âgé de 93 ans.

Franz Eberhardt August Krüger est né le 12 avril 1928 à Berlin. Son enfance et sa jeunesse sont marquées par le nazisme. En mars 1945, enrôlé à 17 ans dans la division SS Nibelungen, il reçoit la mission d'exécuter des prisonniers noirs américains de l'armée du général Eisenhower. Il refuse l'ordre et se voit condamner à mort pour insubordination et acte de trahison. L'armée allemande est en déroute, il désertera et sera arrêté quelques semaines plus tard par des GI's dans le Tyrol.

Cet épisode dramatique a marqué à jamais sa vie et plus tard sa carrière. En France, au temps de ce qu'on appelait la fameuse «Coproduction» (un accord entre l'Italie, l'Allemagne et la France), il sera souvent «l'Allemand de service», sa parfaite maîtrise du français et aussi de l'anglais permettant de lui faire endosser à l'envi des rôles de salaud repenti ou d'aryen bon teint.

Dans Un taxi pour Tobrouk, Denys de la Patellière, saura pourtant ne pas sombrer dans les clichés anti-germaniques propre au cinéma de l'après-guerre, en lui confiant le personnage d'un capitaine de la Luftwaffe capable de comprendre ses ennemis, en l’occurrence magnifiquement campés par un quatuor composé de Lino Ventura, Charles Aznavour, German Cobos et Maurice Biraud.

Dans le même esprit Claude Autant-Lara lui donnera en 1967 le rôle marquant d'un religieux prêt à défier la Gestapo dans Le franciscain de Bourges.

Stanley Kubrick devait s'intéresser à cet acteur qui aimait les rôles de gentils mais qui n'avait pas peur de se glisser dans la peau des pires salauds. En 1975, le réalisateur d'Orange mécanique lui donne la responsabilité de camper le capitaine Pozdorf dans Barry Lyndon. Hardy Krüger insuffle une forme de compassion, ambiguë quand même, à l'officier prussien. Le film, un chef-d’œuvre, recevra quatre Oscars, une joie immense pour le modeste Hardy Krüger qui voyait enfin son talent, reconnu, même indirectement, par Hollywood.

Une scène mémorable d'Un taxi pour Tobrouk , dialoguée par Michel Audiard, avec Hardy Krüger, Lino Ventura, Charles Aznavour, Maurice Biraud, German Cobos...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article