Présidentielle 2022 : Marion Maréchal songe à rejoindre Eric Zemmour

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

"Evidemment, c'est brutal, c'est violent, c'est difficile pour moi", a réagi sa tante, Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national à la présidentielle.

L'ancienne députée RN Marion Marechal, le 4 février 2020 à Rome. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

L'ancienne députée RN Marion Marechal, le 4 février 2020 à Rome. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Quel candidat Marion Maréchal va-t-elle soutenir pour l'élection présidentielle ? Cela pourrait bien être Eric Zemmour. "Je réfléchis, aucune décision n'est prise" mais "si je soutiens Eric, ce n'est pas juste pour passer une tête et dire coucou", a expliqué la nièce de Marine Le Pen au Parisien, jeudi 27 janvier. "Evidemment, c'est brutal, c'est violent, c'est difficile pour moi", a réagi la candidate du Rassemblement national, vendredi matin sur CNews.

Outre "l'aspect personnel", "c'est une incompréhension politique parce qu'elle [Marion Maréchal] avait indiqué qu'elle soutiendrait celui qui est le mieux placé, et incontestablement je suis beaucoup mieux placée qu'Eric Zemmour puisque je suis donnée au second tour" dans les sondages, au coude-à-coude avec la candidate LR, Valérie Pécresse, a ajouté Marine Le Pen.

"Je ne sais pas qui est le mieux placé"

Marion Maréchal a développé jeudi auprès du Parisien, rappelant qu'elle était "pour l'union derrière le mieux placé. Mais on voit bien qu'on ne prend pas le chemin de l'union... Et je ne sais pas qui est le mieux placé".

"Eric Zemmour a une marge de progression plus grande chez les classes populaires et les abstentionnistes que Marine Le Pen auprès des classes supérieures. Il est difficile de se défaire d'une image en politique." Marion Maréchal dans "Le Parisien"

A l'automne, l'ancienne députée du Front national avait dit "plaider pour une candidature unique derrière le mieux placé" afin d'éviter deux candidatures à l'extrême droite qui "risquent de se court-circuiter".

Jean-Marie Le Pen a également réagi sur Twitter vendredi. Il a exprimé le souhait de s'entretenir avec sa fille et sa nièce. L'ancien président d'honneur du RN affirme qu'il exprimera "ultérieurement" sa préférence en vue de l'élection présidentielle.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article