Crise en Ukraine : la Russie continue de renforcer sa présence militaire à la frontière, selon les Etats-Unis

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Le Pentagone a accusé Vladimir Poutine, mercredi, de "continuer de déstabiliser ce qui est déjà une situation très tendue".

Des véhicules militaires en route pour des exercices conjoints des forces russes et biélorusses, le 9 février 2022, dans une zone non spécifiée de la Biélorussie. (MINISTERE BIELORUSSE DE LA DEFENSE / ANADOLU AGENCY / AFP)

Des véhicules militaires en route pour des exercices conjoints des forces russes et biélorusses, le 9 février 2022, dans une zone non spécifiée de la Biélorussie. (MINISTERE BIELORUSSE DE LA DEFENSE / ANADOLU AGENCY / AFP)

Faut-il y voir une forme d'escalade ? La Russie continue de renforcer son dispositif militaire aux frontières de l'Ukraine, selon des accusations des Etats-Unis, mercredi 9 janvier. Le président Vladimir Poutine "continue de renforcer ses capacités" militaires, a déclaré le porte-parole du ministère américain de la Défense, John Kirby. "Chaque jour il se donne plus d'options, chaque jour il renforce ses capacités, chaque jour il continue de déstabiliser ce qui est déjà une situation très tendue."

Le Pentagone fait état d'un total de "plus de 100 000" hommes désormais présents aux frontières avec l'Ukraine et la Biélorussie"Nous avons continué à observer, y compris ces dernières 24 heures, des capacités supplémentaires affluer d'autres régions de la Russie", a-t-il ajouté, évoquant "des signes que d'autres groupes tactiques sont en chemin".

Pas d'intervention américaine en Ukraine

Alors que des soldats américains ont commencé à se déployer en Pologne et Roumanie pour "rassurer" les alliés du flanc est de l'Otan, les Etats-Unis disent n'avoir pas l'intention de mener de quelconques opérations en Ukraine, pays non membre de l'Otan. Ils pourraient toutefois participer à des opérations d'assistance si des ressortissants américains résidant en Ukraine devaient affluer dans ces pays en cas d'invasion russe.

Washington accuse Moscou de préparer une potentielle invasion à grande échelle de l'Ukraine à très court terme, même si les responsables américains estiment que Vladimir Poutine n'a pas encore pris la décision de passer ou non à l'offensive. Mardi, Emmanuel Macron avait assuré avoir reçu des gages du président russe pour qu'il n'y ait pas d'"escalade" supplémentaire. Selon l'Elysée, sa visite en Russie avait permis d'"avancer" pour apaiser la situation.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article