Guerre en Ukraine : « Il y a un déséquilibre évident entre Kiev et Moscou sur le plan militaire »

Publié le par 20 Minutes par Laure Gamaury

ARMEE Le déséquilibre des forces armées entre Ukraine et Russie est évident, même si Kiev a quelques atouts dans sa manche et pourrait bien surprendre les troupes de Vladimir Poutine

Les forces militaires ukrainiennes mobilisées près de Donetsk, à la frontière avec la Russie, le 23 février 2022. — EyePress News/Shutterstock/SIPA

Les forces militaires ukrainiennes mobilisées près de Donetsk, à la frontière avec la Russie, le 23 février 2022. — EyePress News/Shutterstock/SIPA

  • Vladimir Poutine a annoncé cette nuit le lancement d’une « opération militaire spéciale » en Ukraine.
  • Quelles sont les forces ukrainiennes en place ?
  • « La comparaison est évidemment clairement déséquilibrée entre Kiev et Moscou sur le plan militaire », analyse Johanna Möhring, chercheuse au Center for Advanced Security, Strategic and Integration Studies (CASSIS) de l’Université de Bonn.

Guerre larvée ou guerre éclair ? « Des véhicules militaires russes, y compris des blindés, ont violé la frontière dans les régions de Tcherniguiv (nord, frontière biélorusse), Soumy (nord-est, frontière russe), Lougansk et Kharkiv (est, frontière russe) », ont annoncé les gardes-frontières ukrainiens dans un communiqué ce jeudi matin. « Les forces ukrainiennes mènent des combats acharnés. L’ennemi a subi des pertes importantes et qui seront encore plus importantes », a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui a annoncé avoir rompu les liens diplomatiques avec la Russie.

Il était à peine 3 heures du matin en France quand Vladimir Poutine annonce à la télévision russe « une opération militaire spéciale ». Dans la foulée, les premières bombes tombent sur l’Ukraine avant que les troupes militaires de la Russie ne franchissent la frontière et envahissent les zones limitrophes.

« A court et moyen terme, des sanctions ne seraient pas efficaces pour impressionner le régime de Vladimir Poutine », analyse Johanna Möhring, chercheuse au Center for Advanced Security, Strategic and Integration Studies (CASSIS) de l’Université de Bonn. Mais quelles sont les armes de David contre Goliath ?

Sur le front de l’armée ukrainienne, quels sont les moyens militaires ?

La comparaison est évidemment clairement déséquilibrée entre Kiev et Moscou sur le plan militaire. Le principal problème de l’Ukraine, c’est l’absence d’une défense aérienne, qui va ouvrir la voie à des frappes russes partout, lesquelles pourront annihiler le renfort d’unités de combat ukrainiennes au sol. L’autre grand souci ukrainien, c’est l’extrême longueur du front à tenir.

La guerre n’a-t-elle finalement pas démarré il y a huit ans ? Y a-t-il encore des réserves d’hommes ?

Absolument. Mais elle était statique et peu coûteuse en vies depuis 2015. Avec l’adoption au parlement ukrainien mercredi soir à une large majorité, de l’introduction de l’état d’urgence national, les réservistes entre 18 et 60 ans peuvent désormais être mobilisés.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article