Guerre en Ukraine : la communauté internationale condamne fermement l'opération militaire russe

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

"La France condamne fermement la décision de la Russie de faire la guerre à l’Ukraine. La Russie doit mettre immédiatement fin à ses opérations militaires", a demandé Emmanuel Macron.

Le président américain Joe Biden à la Maison Blanche, à Washington, le 22 février 2022. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

Le président américain Joe Biden à la Maison Blanche, à Washington, le 22 février 2022. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

Une condamnation unanime. L'annonce par le président russe Vladimir Poutine d'une "opération militaire" en Ukraine, jeudi 24 février, suivie d'explosions dans plusieurs villes ukrainiennes, a suscité de nombreuses réactions dans le monde.

"C'est une guerre d'agression. L'Ukraine se défendra et gagnera. Le monde peut et doit arrêter Poutine. Il est temps d'agir maintenant", a écrit le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, sur Twitter. Dans une adresse à la nation, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a ensuite proclamé la loi martiale dans tout le pays. "Pas de panique", "nous allons vaincre", a-t-il affirmé.

"Le monde exigera des comptes"

Le président américain Joe Biden a dénoncé "l'attaque injustifiée" de la Russie contre l'Ukraine. "La Russie, seule, est responsable de la mort et de la destruction que cette attaque provoquera", a-t-il insisté, assurant que "le monde exigera des comptes de la Russie".

"Président Poutine, au nom de l'humanité, ramenez vos troupes en Russie !" a aussi lancé le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres"Nous condamnons fermement l'attaque injustifiée de l'Ukraine par la Russie", a assuré la présidente de de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

"La France condamne fermement la décision de la Russie de faire la guerre à l'Ukraine. La Russie doit mettre immédiatement fin à ses opérations militaires", a exigé Emmanuel Macron, assurant que "la France est solidaire de l'Ukraine".

Le chancelier allemand Olaf Scholz a qualifié l'opération militaire russe de "violation éclatante du droit international", parlant d'une "journée sombre" pour l'Europe toute entière. Vladimir Poutine "a choisi la voie de l'effusion de sang et de la destruction en lançant cette attaque non provoquée", a affirmé le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article