Guerre en Ukraine : Selon le Pentagone, les Russes prêts à prendre Kiev pour y « décapiter » le pouvoir

Publié le par 20 Minutes avec AFP

MENACE Un haut responsable américain indique que l’armée russe se rapproche de Kiev. Son objectif est d’y installer un gouvernement favorable à Moscou

 Un militaire ukrainien donne à des civils un cours de base sur le maniement des armes, à Kiev le 19 février 2022. — SOPA Images

Un militaire ukrainien donne à des civils un cours de base sur le maniement des armes, à Kiev le 19 février 2022. — SOPA Images

L’épée de Damoclès au-dessus de Kiev semble plus que jamais prête à lâcher. L’armée russe, qui a une « supériorité aérienne totale » en Ukraine, se rapprochait de la capitale jeudi avec l’intention d’y installer un gouvernement favorable à Moscou, selon des sources militaires occidentales.

Après avoir tiré plus de 160 missiles sur des objectifs militaires ukrainiens, les forces russes venues de Biélorussie ont rapidement progressé vers le sud et « se sont rapprochées de Kiev » au cours de la journée, a indiqué un haut responsable du Pentagone. « Nous estimons que, fondamentalement, ils ont l’intention de décapiter le gouvernement et installer leur propre méthode de gouvernance, ce qui expliquerait cette avancée initiale vers Kiev ».

Tout va « dépendre de la résistance des Ukrainiens »

Selon un haut responsable du renseignement occidental, « les défenses aériennes de l’Ukraine sont maintenant éliminées et ils n’ont plus de force aérienne pour se protéger ». Selon lui, « les Russes vont chercher dans les prochaines heures à masser une force écrasante autour de la capitale et la défense revient désormais aux forces terrestres et à la résistance populaire ». Les troupes russes seront massées autour de Kiev « en quelques jours, si ce n’est pas demain matin, au rythme où nous avançons ». « Il n’y a plus beaucoup de temps. Je pense que beaucoup va dépendre de la résistance des Ukrainiens ».

La Russie a jusqu’ici avancé en territoire ukrainien le long de trois axes : au sud depuis la Crimée jusqu’à la ville de Kherson, sur le Dniepr, au nord depuis la Biélorussie vers Kiev, le long de deux routes au nord-est et au nord-ouest de la capitale ukrainienne, et à l’est depuis la ville russe de Belgorod vers la grande ville industrielle de Kharkiv, selon les estimations du Pentagone.

Un aéroport clé

Les attaques se sont concentrées sur des objectifs militaires, notamment des bases aériennes et le commandement de l’armée ukrainienne, mais l’objectif est selon le Pentagone de prendre le contrôle des villes clés, dont Kiev. Les forces russes ont notamment attaqué l’aéroport militaire d’Antonov à Gostomel, aux portes de la capitale, où les combats semblaient se poursuivre en fin de journée. Cet aéroport pourrait devenir un point de rassemblement pour l’armée russe si elle voulait encercler Kiev.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article