Les Balkany retournent en prison, Isabelle Balkany hospitalisée pour «une tentative de suicide»

Publié le par La Voix du Nord par F.P. Avec Afp

Les Balkany retournent en prison, Isabelle Balkany hospitalisée pour «une tentative de suicide»

L’avocat de Patrick Balkany, Me Romain Dieudonné, a dénoncé dans un communiqué une décision « inquiétante en droit et en fait » en raison de l’état de santé de son client.

Le tribunal d’application des peines d’Evreux avait décidé en décembre de révoquer ce placement sous bracelets électroniques du couple, à la suite de manquements dans leur manoir de Giverny, où ils étaient assignés à résidence depuis mars 2021. Cette décision faisait suite à une centaine d’« incidents » ayant fait sonner leurs bracelets.

« Elle a avalé une boite de je-ne-sais-quoi »

« Je trouve cette décision évidemment totalement injuste pour deux raisons. Nous avons toujours respecté nos obligations, on ne pouvait sortir que de 14 h à 18 h. J’ai demandé au juge plusieurs fois de pouvoir aller à notre portail pour ouvrir au facteur ou recevoir une livraison, a vivement réagi Patrick Balkany sur BFM TV. Et c’est ça qui a fait sonner. On aurait du nous permettre d’aller au portail ou jusqu’à l’annexe de la maison. Je suis sorti 10 secondes ! C’est honteux ! Je vais porter plainte pour mise en danger de la vie d’autrui. »

L’ancien maire LR de Levallois-Perret a en effet révélé que son épouse avait fait « une tentative de suicide » en apprenant la nouvelle. « Le Samu est là, elle avait prévenu, elle est très fragile, elle a déjà fait deux tentatives de suicide. Elle avait dit qu’elle n’irait pas en prison, qu’elle se supprimerait. Elle a avalé une boite de je-ne-sais-quoi. Le Samu l’emmène à l’hôpital, a-t-il affirmé. Elle va encore être entre la vie et la mort. J’en ai assez de ces juges. Quant à moi, j’ai failli crever en prison. Le professeur a dit que si j’y étais resté 24 heures de plus, j’étais mort. On me renvoie crever en prison. »

En mai 2020, Patrick et Isabelle Balkany ont été condamnés en appel respectivement à cinq et quatre ans de prison ferme pour blanchiment de fraude fiscale, sans incarcération immédiate du fait de leur état de santé. En mars 2020, le couple avait déjà été condamné en appel à trois ans de prison ferme pour fraude fiscale.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article