Présidentielle 2022 : Les animalistes appellent aux parrainages pour « sauver » le pluralisme

Publié le par 20 Minutes par B.Ch. avec AFP

DEMOCRATIE Hélène Thouy, cofondatrice du Parti animaliste et candidate à la présidentielle, estime que les maires reçoivent des pressions pour ne pas lui accorder leurs parrainages

Hélène Thouy, présidente du parti animaliste et candidate à l'élection présidentielle 2022 — Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Hélène Thouy, présidente du parti animaliste et candidate à l'élection présidentielle 2022 — Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Devant un cercueil rempli symboliquement de bulletins de vote, le Parti animaliste a appelé samedi à Paris les maires à les parrainer pour « sauver la démocratie » et le « pluralisme politique » plutôt que de soutenir les candidats ayant déjà dépassé les 500 parrainages.

« Sur les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle, certains en ont bien plus que nécessaire. Certains en ont 1.050, 1.249 (et) fanfaronnent sur Internet », a dénoncé Hélène Thouy, cofondatrice du Parti animaliste et candidate à la présidentielle, faisant respectivement référence à Emmanuel Macron et Valérie Pécresse.

« À chaque parrainage supplémentaire, c’est un clou qui est enfoncé dans ce cercueil de la démocratie et du pluralisme politique », a-t-elle déclaré, lors de cette « cérémonie d’inhumation du pluralisme démocratique » devant le siège de l’association des maires de France (AMF) à Paris.

Intimidations et chantages

Le Parti animaliste a choisi ce lieu « symbolique » parce que « 80 % des personnes qui peuvent donner le parrainage sont des maires », a précisé l’avocate au barreau de Bordeaux, qui compte 56 parrainages. Elle les a donc appelé à la parrainer et « d’arrêter de parrainer ceux qui ont déjà trop de parrainages, ceux qui assèchent la démocratie, ceux qui l’étouffent et ceux qui l’assèchent ».

Depuis que le dépôt des parrainages s’est ouvert devant le Conseil constitutionnel le 27 janvier 2022, plusieurs élus avaient signifié leur intention de la parrainer, a poursuivi la candidate, mais ils se sont désistés car, selon elle, ils auraient subi des intimidations, comme une perte de subventions pour la commune ou un refus d’investiture aux prochaines élections, notamment de la part de chasseurs.

« Ayez le courage de lutter contre les pressions, les intimidations de tous ceux qui ont intérêt à ce que notre parole ne porte pas », a conclu la candidate qui défend notamment l’association antispéciste L214.

Depuis que le Parti animaliste a récolté 2,2 % des suffrages aux élections européennes en mai 2019, créant alors la surprise et faisant pratiquement jeu égal avec les communistes et les centristes de l’UDI, le sujet de la cause animale s’invite de plus en plus dans le débat politique.

Hélène Thouy a annoncé sa candidature pour la présidence en juillet 2021 et le premier meeting du parti aura lieu samedi soir à Orléans.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article