Présidentielle 2022 : Nicolas Bay est accusé de trahison par le Rassemblement national

Publié le par franceinfo par V.Lerouge, C.Motte, L.Haedrich, D.Fuchs - France 3 France Télévisions

Alors que Marine Le Pen manque de parrainages pour la présidentielle 2022, d’autres tensions s’ajoutent au sein du Rassemblement national. Une probable taupe vient aggraver la situation. Nicolas Bay, l’eurodéputé et porte-parole du RN est accusé de sabotage. 

Présidentielle 2022 : Nicolas Bay est accusé de trahison par le Rassemblement national

Côté pile, Nicolas Bay est un lieutenant du Rassemblement national. Entré dans le parti il y a 30 ans, c’est l’un des porte-paroles de la campagne de Marine Le Pen. Mais côté face, Nicolas Bay serait aussi un indic pour Éric Zemmour. Le RN confirme cette information et a publié dans un communiqué : "Nous avons eu confirmation que Nicolas Bay, profitant de sa présence dans les plus hautes instances de la campagne, transmet depuis des mois des éléments stratégiques et confidentiels à notre concurrent direct Éric Zemmour".   

"C’est de la haute trahison"

Quelques heures avant d'exclure Nicolas Bay, Marine Le Pen évoquait la situation : "Obtenir des informations sur cette campagne et accessoirement dans certains cas les transmettre à un concurrent politique, je considère que c’est de la haute trahison", a déclaré la candidate RN. De son côté, Nicolas Bay assure que "rien n’est fondé". Mais c’est un secret de Polichinelle, l’eurodéputé ralliera bientôt Éric Zemmour

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article