Guerre en Ukraine : "Ces dernières heures, je me sens beaucoup plus menacé qu'avant", témoigne un journaliste sur place

Publié le par franceinfo Radio France

"L'attitude de l'armée russe est imprévisible, ils ne respectent pas les règles", affirme Roman Sigov après la mort d'un reporter américain dans la région d'Irpin.

Un soldat ukrainien progresse dans les ruines de la ville d'Irpin (Ukraine), dimanche 13 mars 2022. (DIMITAR DILKOFF / AFP)

Un soldat ukrainien progresse dans les ruines de la ville d'Irpin (Ukraine), dimanche 13 mars 2022. (DIMITAR DILKOFF / AFP)

"Ces dernières heures, je me sens beaucoup plus menacé qu'avant", a témoigné dimanche 13 mars sur franceinfo le journaliste ukrainien Roman Sigov, présent dans la région d'Irpin, à la lisière nord-ouest de Kiev, où soldats ukrainien et russes s'affrontent dans de violents combats. C'est dans ce même secteur proche de la capitale de l'Ukraine qu'un reporter américain a été tué par balles et un autre blessé.

"On prend des mesures de protection, on a des gilets pare-balles, des casques, on a inscrit 'Presse' sur nous, on espérait que tout ça nous mettrait en sécurité mais on voit aujourd'hui que rien n'est garanti malheureusement" Roman Sigov à franceinfo

"L'attitude de l'armée russe est imprévisible. Ils ne respectent pas les règles", explique Roman Sigov qui collabore en Ukraine avec les reporters de Radio France. 

Le reporter ukrainien était à Irpin il y a quelques jours pour suivre l'évacuation des civils : "C'était terrible de voir comment les gens ont dû quitter tout ce qu'ils avaient. Ils ne voulaient pas le faire, jusqu'au dernier moment, jusqu'au moment où l'armée russe est entrée dans la ville et a commencé à tirer. Plusieurs bâtiments ont été détruits, un pont aussi".

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article