Guerre en Ukraine : la Russie met en garde l'Occident et menace de cibler les livraisons d'armes à l'Ukraine

Publié le par L'Indépendant par Martial Mehr

L’agence de presse russe RIA Novosti, citant le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov, annonce que la Russie considérera les livraisons étrangères d'armes vers l'Ukraine comme des cibles légitimes à attaquer pour les forces armées russes.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a cité les systèmes de défense aérienne portables et les systèmes de missiles antichars.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a cité les systèmes de défense aérienne portables et les systèmes de missiles antichars.

La Russie a mis en garde l’Occident contre l’envoi de nouvelles armes à l’Ukraine, affirmant que de tels convois d’armes pourraient désormais être considérés comme des "cibles légitimes" pour les forces armées russes.

S’adressant sur la châine télévisée Pervy Kanal, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, a lancé un avertissement à l’Occident qui pourrait conduire à une confrontation directe entre la Russie et l’OTAN.

"Nous avons averti les États-Unis et les pays de l'OTAN qu'approvisionner l’Ukraine avec des armes n’est pas seulement un geste dangereux, mais une action qui transforme les convois identifiés en cibles légitimes", a déclaré le vice-ministre, selon des propos rapportés par la Russie. l’agence de presse d’État TASS.

Ryabkov a déclaré qu’il pourrait y avoir des conséquences à ce qu’il a appelé le "transfert irréfléchi" de l’Occident à Kiev d’armes telles que des systèmes de missiles antiaériens portables et des systèmes de missiles antichars, qui ont tous deux été fournis à l’Ukraine par plusieurs membres de l’OTAN, dont les États-Unis et le Royaume-Uni.

Sergueï Riabkov a également déclaré que les "garanties de sécurité" demandées par la Russie à l'Occident, dont l'assurance que l'Ukraine ne rejoindrait jamais l'Otan, n'étaient plus valables.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article