Guerre en Ukraine : Washington fustige la « rhétorique provocatrice » russe sur les armes nucléaires

Publié le par 20 Minutes avec AFP

CRITIQUES Le Pentagone juge « inacceptable » l’annonce de Vladimir Poutine de placer en « état spécial d’alerte » les forces nucléaires de la Russie

Une manifestation à Hiroshima contre les menaces nucléaires de Vladimir Poutine, au Japon le 26 février 2022 (illustration). — Takuya Yoshino/AP

Une manifestation à Hiroshima contre les menaces nucléaires de Vladimir Poutine, au Japon le 26 février 2022 (illustration). — Takuya Yoshino/AP

La menace atomique du maître du Kremlin ne passe pas. Les Etats-Unis ont dénoncé mercredi la « rhétorique provocatrice » de Vladimir Poutine à propos des armes nucléaires. Dans le même temps, les Américains ont annoncé, par souci de « responsabilité », le report d’un essai de tir de missiles balistiques prévu cette semaine. Cette décision vise à « démontrer » que Washington « n’a pas l’intention de s’engager dans une action qui pourrait être mal interprétée ».

L’annonce, la semaine dernière, par Vladimir Poutine du placement en « état spécial d’alerte » des forces nucléaires de la Russie, qui dispose du plus grand nombre d’ogives nucléaires, est « un summum d’irresponsabilité », a affirmé le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken. Une telle rhétorique « est dangereuse, vient s’ajouter aux risques de confusion et doit être évitée », a souligné le secrétaire d’Etat.

Le Pentagone a également jugé « inacceptables » l’annonce russe ainsi que les « possibles changements dans la position nucléaire qui impliquent les armes les plus fondamentales dans nos arsenaux respectifs ». Les Etats-Unis veulent eux se positionner en tant que « puissance nucléaire responsable ».

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article