L'Union européenne trouve un accord avec les États-Unis pour réduire sa dépendance au gaz russe

Publié le par franceinfo par B. Mousset, V. Huon - franceinfo France Télévisions

C'est l'un des premiers résultats du marathon diplomatique entamé jeudi 24 mars à Bruxelles : les États-Unis vont fournir à l'Europe 15 milliards de mètres cubes supplémentaires de gaz naturel liquéfié. Emmanuel Macron a assuré vouloir réduire la dépendance aux pays non européens.

L'Union européenne trouve un accord avec les États-Unis pour réduire sa dépendance au gaz russe

L'objectif des dirigeants de l'Union européenne était de réduire la dépendance européenne au gaz russe. Après plusieurs heures de discussion, un accord a été trouvé, comme l'a confirmé Emmanuel Macron à l'issue du Conseil, vendredi 25 mars. "Ce que nous avons décidé pour la première fois, c'est que la Commission aurait mandat pour faire de l'achat commun. C'est exactement ce qu'on a décidé pour les vaccins, au moment de la crise Covid (...). L'achat groupé, la capacité à définir ensemble des contrats longs sont le meilleur instrument pour faire baisser le prix de notre gaz", a-t-il déclaré.

Un partenariat avec les États-Unis

Pour cela, l'Union européenne compte sur le président américain Joe Biden. Un partenariat pour accroître leurs échanges et affaiblir la Russie a été conclu. Aujourd'hui, pour s'approvisionner en gaz, les Européens payent 600 millions d'euros par jour à la Russie. Les États-Unis s'engagent, d'ici à la fin de l'année, à livrer à l'Europe 15 milliards de mètres cubes supplémentaires de gaz naturel liquéfié, soit 10% du gaz russe importé, l'objectif étant d'atteindre un tiers en 2030.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article