La série humoristique avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky connaît un "regain d'intérêt" sur Arte.tv

Publié le par franceinfo Culture avec agences France Télévisions Rédaction Culture

La série "Serviteur du peuple", dans laquelle le président ukrainien Volodymyr Zelensky incarne un professeur devenu président de l'Ukraine, comptabilise plus de 1,8 million de vues sur Arte.TV.

Volodymyr Zelensky dans la série ukrainienne "Serviteur du peuple" (2015). (ECCHO RIGHTS)

Volodymyr Zelensky dans la série ukrainienne "Serviteur du peuple" (2015). (ECCHO RIGHTS)

La première saison de la série ukrainienne Serviteur du peuple avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky avant son élection, est disponible sur le site Arte.tv depuis le 19 novembre. Elle bénéficie d'un "regain d'intérêt" depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février, selon la chaîne franco-allemande, interrogée par l'AFP.

La série comptabilise plus de 1,8 million de vues depuis sa mise en ligne en novembre, alors que le 2 mars, la série, qui compte trois saisons, ne cumulait qu'environ 800.000 vues, avant une nette augmentation ces derniers jours. 

"Accélération"

Serviteur du peuple, qui sera en ligne sur Arte.TV jusqu'au 18 mai, bénéficie d'une "accélération" qui "s'alimente aussi par la médiatisation: les journalistes en parlent plus, les spectateurs y vont plus", ajoute la chaîne. Durant 23 épisodes d'une vingtaine de minutes, l'actuel président ukrainien Volodymyr Zelensky interprète un professeur d'histoire honnête mais naïf, arrivé au pouvoir par hasard.

La série avait connu le succès lors de sa diffusion en 2015 en Ukraine et rendu célèbre Volodymyr Zelensky. Ce dernier s'était présenté à l'élection présidentielle en 2019 sous la bannière d'un parti politique portant le même nom que la série. Depuis l'invasion russe, Zelensky, très présent sur les réseaux sociaux, a pris une dimension de chef de la résistance à l'invasion russe et fait taire les critiques par sa capacité à incarner la détermination de son peuple.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article