Médias: la fin de RT France et Sputnik, pour toujours?

Publié le par La Voix du Nord par A.C

Russia Today et Sputnik sont interdits de diffusion au sein de l’Union européenne. Photo AFP

Russia Today et Sputnik sont interdits de diffusion au sein de l’Union européenne. Photo AFP

« Nous allons interdire dans l’UE la machine médiatique du Kremlin. Les médias d’État Russia Today et Sputnik, ainsi que leurs filiales, ne pourront plus diffuser leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et pour semer la division dans notre Union. Nous développons donc des outils pour interdire leur désinformation toxique et nuisible en Europe  », a déclaré la responsable européenne, Ursula von der Leyen.

Cela faisait plusieurs jours déjà que des parlementaires avaient fait appel à l’Arcom (le régulateur de la télévision et des médias) pour suspendre ces médias financés par la Russie. Laurent Lafon, sénateur du Val-de-Marne (Union centriste) mettait l’accent sur le fait que l’opposition russe n’était jamais interviewée. Il accuse également la chaîne d’avoir minimisé la guerre menée par la Russie en Ukraine en ne mettant pas en avant les conséquences de celle-ci sur les populations ukrainiennes.

Une réaction immédiate des médias concernés

Très vite après les annonces d’Ursula von der Leyen, les médias concernés ont réagi. Sur Twitter, Margarita Simonian, rédactrice en chef de Sputnik et RT a déclaré « qu’aucune personne qui a fidèlement travaillé et continue de travailler pour nous ne sera licenciée dans aucun pays », ajoutant « savoir faire leur travail dans des conditions d’interdiction ».

D’après BFM, la chaîne RT France a dans tous les cas assez peu d’audience – c’est sur Youtube que tout se passe puisque le média comptabilise plus d’un million d’abonnés. Le média a par ailleurs inviter son audience a les rejoindre sur Télégram (une application de messagerie instantanée sécurisée hébergée dans un cloud).

Certains internautes ont également réagi avec le hashtag #SoutienRtFrance depuis l’annonce de la présidente de la Commission européenne.

Dans tous les cas, RT et Sputnik seront suspendus « sans délai », et aucune date de remise en service n’a été annoncée.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article