Présidentielle 2022 : découvrez l'évolution des intentions de vote au premier tour dans notre baromètre quotidien

Publié le par franceinfo Radio France

Jusqu'au premier tour de la présidentielle, franceinfo et "Le Parisien-Aujourd'hui en France" publient un baromètre permettant de suivre l'évolution des intentions de vote au jour le jour. Une enquête quotidienne réalisée par Ipsos-Sopra Steria.

Présidentielle 2022 : découvrez l'évolution des intentions de vote au premier tour dans notre baromètre quotidien

franceinfo tient à rappeler qu’un sondage n'est pas une prédiction, mais une photographie de l'opinion à un instant donné. Un sondage est nécessairement assorti d'une marge d’erreur, dite aussi "marge d’incertitude" ou "intervalle de confiance". Plus l'échantillon est faible, plus la marge d'erreur progresse. Pour plus de détails, voici tout ce qu'il faut savoir pour décrypter les sondages.

Emmanuel Macron reste largement en tête des intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle 2022, selon notre baromètre quotidien Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France, mis à jour samedi 26 mars. Selon ce sondage, le président sortant Emmanuel Macron perd un demi-point et recueille désormais 28,5% des intentions de vote (marge d'erreur ± 3 points), devant Marine Le Pen, qui perd un point à 18,5% (± 2,5 points). Jean-Luc Mélenchon, toujours en troisième position, gagne à nouveau 1 point à 14,5% (± 2,3 points), devant Éric Zemmour, qui atteint 11% (+0,5 point, ± 2,1 points).

Derrière, les huit autres candidats sont stables. Valérie Pécresse est à 10% (± 2 points), devant le candidat EELV Yannick Jadot, qui recueille 6% des intentions de vote (marge d'erreur ± 1,6 point).

Derrière, Fabien Roussel est à 3,5% (± 1,2 point) devant Jean Lassalle (2,5%, ± 1 point), Anne Hidalgo (2,5%, ± 1 point) et Nicolas Dupont-Aignan (2,5%, ± 1 point). Enfin, Philippe Poutou reste à 1% (± 0,7 point), Nathalie Arthaud à 0,5% (± 0,5 point).

La sûreté du choix

À ce jour, 67% des Français interrogés sont sûrs qu'ils iront voter au premier tour, le 10 avril (fourchette : entre 65 et 69%). Et sur ceux qui sont certains d'aller voter, 65% ont fait leur choix et il sera définitif, alors que 35% estiment que leur vote peut encore changer.

Les électeurs d'Emmanuel Macron sont ceux qui sont les plus sûrs de leur choix : 83% affirment désormais que leur intention de vote est définitive. Ceux de Marine Le Pen sont sûrs à 70% de leur choix. Ils sont 72% pour Eric ZemmourJean-Luc Mélenchon affiche, pour sa part, un taux de 69%. C'est chez les électeurs de Valérie Pécresse et de Yannick Jadot qu'on retrouve le plus d'indécis. Pour Valérie Pécresse, 48% estiment pouvoir encore changer d'avis. C'est largement plus prononcé pour Yannick Jadot (59%), avec de très loin les électeurs les plus hésitants. 

Méthodologie

Ce baromètre est réalisé pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France jusqu'au premier tour de la présidentielle et s'appuie sur la méthodologie du "rolling poll", ou sondage roulant. Chaque jour, du dimanche au vendredi, environ 500 personnes inscrites sur les listes électorales sont interrogées. Les résultats publiés au jour le jour font systématiquement état des trois derniers échantillons interrogés, pour obtenir un échantillon reconstitué d'environ 1 500 personnes.

Ce sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France publié le 26 mars s'appuie sur un échantillon total de 1 726 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les résultats présentés font état du cumul des interviews réalisées ces trois derniers jours. L'échantillon a été interrogé par Internet et a été constitué selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée, catégorie d'agglomération, région).

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article