Présidentielle 2022 : "Ma candidature ne sert strictement à rien", déplore Jean Lassalle, qui "envisage fortement" de se retirer

Publié le par franceinfo par Clémentine Vergnaud - franceinfo Radio France

Le candidat à l'élection présidentielle Jean Lassalle a confié à franceinfo, mardi, vouloir "tirer la sonnette d'alarme", après avoir expliqué devant les élus locaux qu'il réfléchissait à se retirer de la course à l'Élysée.

Présidentielle 2022 : "Ma candidature ne sert strictement à rien", déplore Jean Lassalle, qui "envisage fortement" de se retirer

"Je ne sais plus si je suis en train de servir mon pays ou de le trahir parce que je fais semblant d'être candidat à la présidentielle", a déploré Jean Lassalle auprès de franceinfo, mardi 15 mars. "Je ne sais pas si je serai encore candidat ce soir, parce que cette élection n'a plus aucun sens", avait-il confié, quelques minutes plus tôt, à des élus locaux réunis à Montrouge (Hauts-de-Seine). Si Jean Lassalle "envisage fortement" de se retirer de la course à l'Élysée, c'est notamment parce qu'il n'a pas été invité à l'émission organisée lundi soir sur TF1 avec huit des douze candidats à l'élection. 

"C'est l'élection suprême d'un des plus grands pays du monde, et regardez, il reste deux malheureux débats [télévisés] auxquels je ne serai pas invité", s'est-il ému devant l'Association des maires de France (AMF), l'Association des départements de France (ADF) et Régions de France. "J'aurais voulu donner un caractère plus solennel", a-t-il regretté sur franceinfo à l'issue de cette intervention. 

"Quand on ne suscite plus aucun sentiment, on doit se demander si les gens qui vous mandatent en suscitent encore ou si, par hasard, les 'gilets jaunes' auxquels on n'a pas répondu ou les anti pass et bien d'autres qui sont tellement en colère n'ont pas un peu raison." Jean Lassalle, candidat à l'élection présidentielle à franceinfo

Il est revenu plus en longueur sur les raisons qui l'ont poussé à faire part de ses doutes. "Tout le monde sait bien que ma candidature ne sert strictement à rien, comme la plupart des autres. À partir du moment où on commence à mentir ainsi à son propre pays, celui qu'on a choisi de servir passionnément, on se doit de se poser quelques questions." Il était donc temps selon lui de "tirer la sonnette d'alarme" car "ce qui se passe actuellement dans notre pays ne va pas du tout".

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article