Une enquête préliminaire pour "harcèlement moral" ouverte contre l'ex-secrétaire d'État Nathalie Elimas

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Chargée de l'Éducation prioritaire au sein du gouvernement, elle l'avait quitté début mars.

La secrétaire d'Etat Nathalie Elimas lors d'une conférence de presse au ministère de l'Education nationale, le 26 août 2021. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

La secrétaire d'Etat Nathalie Elimas lors d'une conférence de presse au ministère de l'Education nationale, le 26 août 2021. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Une ancienne membre du gouvernement ciblée par la justice. Le parquet de Paris annonce à l'AFP, vendredi 18 mars, qu'une enquête préliminaire pour "harcèlement moral" avait été ouverte jeudi au sujet de l'ancienne secrétaire d'État à l'Education prioritaire Nathalie Elimas.

Entrée au gouvernement en juillet 2020, elle l'avait quitté le 5 mars 2022, lors d'un mini-remaniement. Elle avait fait l'objet d'une enquête administrative de l'Inspection générale de l'enseignement supérieur et de la recherche (IGESR), qui avait débouché sur un signalement à la justice, reçu le 10 mars par le parquet de Paris.

Une plainte déposée par Nathalie Elimas pour "dénonciation calomnieuse"

L'enquête administrative, ouverte en janvier, portait  "sur le fonctionnement ressources humaines du cabinet de Mme Elimas", avait expliqué le ministère de l'Education nationale, tandis que le cabinet de la secrétaire d'Etat expliquait qu'il s'agissait de "faire la lumière sur d'éventuelles difficultés liées aux relations de travail au sein du cabinet".

Le 12 mars, Nathalie Elimas avait annoncé avoir déposé plainte pour "dénonciation calomnieuse", s'estimant "salie et calomniée dans les médias qui reprennent des accusations portant gravement atteinte à mon honneur et à ma dignité". Elle reste députée du Val d'Oise.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article