Comment parler de la guerre en Ukraine avec les enfants et les adolescents ?

Publié le par France Culture par Louise Tourret

En classe et à la maison, comment accueillir leurs questions et leurs inquiétudes et sur quelles ressources s'appuyer pour leur répondre ?

Des Ukrainiens traversent un pont détruit en fuyant la ville d'Irpin, au nord-ouest de Kiev le 05 mars 2022• Crédits : Aris Messinis / AFP - AFP

Des Ukrainiens traversent un pont détruit en fuyant la ville d'Irpin, au nord-ouest de Kiev le 05 mars 2022• Crédits : Aris Messinis / AFP - AFP

"Est-ce que c’est la troisième guerre mondiale ?" Cette question terrible, des enfants et des adolescents l’ont posée à leurs parents, à leurs enseignants depuis le 24 février 2022 et l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Alors, comment parler de cette guerre en classe, en famille ? Comment accueillir les questions des enfants ? Quelles ressources utiliser qui soient accessibles à chaque âge ? Nos invités, journalistes de la presse jeunesse et enseignants donnent des exemples précis pour nous aider à comprendre ces interrogations et à y répondre.

Avec la pédopsychiatre Marie-Rose Moro, nous réfléchissons aux manières d'appréhender les angoisses des plus jeunes, face à la guerre. Le journaliste. Nicolas Santolaria qui écrit sur la parentalité, raconte comment cette actualité, après tant d’autres, met à l’épreuve nos capacités à comprendre et à expliquer ce qui arrive.

Enfin, il s'agit aussi d'évoquer ensemble nos peurs d’adultes : pour les Ukrainiens, pour l’avenir du monde et pour nos enfants, face à cette guerre qui se déroule en ce moment même et que nous suivons en direct. Une somme de questions qui sont aussi , pleinement, des questions éducatives.

Louise Tourret s'entretient avec Marie-Rose Moro, professeure de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'Université de Paris, cheffe de service de la Maison de Solenn à Paris, elle a coordonné le numéro de la revue L’Autre sur "Les enfants et la guerre" (n°62, 2020) et a publié notamment 50 questions sur les bébés, les enfants et les adolescents à la Pensée sauvage (2021), Jean-Emmanuel Dumoulin, professeur d'Histoire-Géographie au collège, coordonnateur CLEMI (Centre pour l'éducation aux médias et à l'information) pour l'académie de Clermont-Ferrand, rattaché à la DRANE (Délégation Régionale au Numérique Educatif), Bruno Quattrone, rédacteur en chef adjoint des quotidiens pour enfants et adolescents Le Petit Quotidien, Mon Quotidien et L’ACTU, Nicolas Santolaria, journaliste, chronique Parentologie au Monde et auteur notamment de Théorème de la couche-culotte : de l’éducation comme science inexacte (Anamosa, 2021), Jean-Yves Dana, rédacteur en chef du bimensuel Okapi, et Karen Prévost-Sorbe, coordinatrice académique CLEMI pour l'académie d'Orléans-Tours.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article