Décès de Mimi Reinhardt : secrétaire d’Oskar Schindler, elle l’aida a établir sa célèbre liste

Publié le par Ouest-France avec AFP

Elle avait 107 ans : Mimi Reinhardt, qui avait rédigé la célèbre liste de l’industriel allemand ayant sauvé plus de 1 000 juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, est morte en Israël.

Mimi Reinhardt, la secrétaire de l’industriel allemand Oskar Schindler, le 23 novembre 2019, dans la ville israélienne d’Herzliya. | GIDEON MARKOWICZ/ARCHIVES AFP

Mimi Reinhardt, la secrétaire de l’industriel allemand Oskar Schindler, le 23 novembre 2019, dans la ville israélienne d’Herzliya. | GIDEON MARKOWICZ/ARCHIVES AFP

La secrétaire d’Oskar Schindler, Mimi Reinhardt, qui avait rédigé la célèbre liste de l’industriel allemand ayant sauvé plus de 1 000 juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, est décédée en Israël. Elle avait 107 ans, a indiqué sa famille vendredi 8 avril 2022.

« Ma grand-mère si chère et si unique vient de s’éteindre à l’âge de 107 ans. Repose en paix », a écrit en hébreu à des proches sa petite-fille Nina, dans un message consulté par l’AFP.

« Je me sens à la maison »

D’origine autrichienne et juive elle-même, Mimi Reinhardt vivait à Cracovie (Pologne) avant la Seconde Guerre mondiale et avait été engagée par Oskar Schindler pour lequel elle a travaillé jusqu’en 1945.

Durant la guerre, elle avait dressé les listes des employés juifs sauvés des chambres à gaz nazies par Oskar Schindler, dont le récit a été popularisé par le film du réalisateur américain Steven Spielberg, la Liste de Schindler, couronné de sept Oscars et de dizaines de prix internationaux.

Installée après la guerre à New York, Mimi Reinhardt avait fait son aliyah, son immigration en Israël, en 2007 à l’âge de 92 ans, pour y rejoindre son fils unique, professeur de sociologie à l’université de Tel-Aviv, et ses petits-enfants.

« Je me sens à la maison », avait-elle alors expliqué aux journalistes venus l’attendre à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv.

Un film « trop dur pour moi »

Mimi Reinhardt avait indiqué avoir rencontré Steven Spielberg, tout en avouant avoir mis des années avant de pouvoir regarder son film.

« J’ai été invitée à la première du film à New York. Mais j’ai dû sortir avant la projection, c’était trop dur pour moi », avait-elle déclaré.

Ces dernières années, Mimi Reinhardt vivait dans une maison de retraite à Herzliya, ville côtière bordée de palmiers située au nord de Tel-Aviv.

Voilà quelques années, le photographe Gideon Markowicz, du quotidien israélien Israel Hayom, l’avait rencontrée dans le cadre d’un projet sur les rescapés de la Shoah.

« Elle participait (alors) aux activités de la maison de retraite, elle était la championne de bridge, elle surfait sur internet, et suivait la Bourse », a-t-il expliqué vendredi à l’AFP.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article