Guerre en Ukraine : autour de Kiev, scènes de désolation après le retrait des forces russes

Publié le par Le Monde

En images La région de Kiev, défigurée par les bombardements, a été le théâtre de certains des combats les plus féroces depuis que la Russie a attaqué l’Ukraine. A Boutcha notamment, les corps d’une vingtaine d’hommes ont été découverts gisant dans une rue, éparpillés sur plusieurs centaines de mètres.

Vadim Ghirda / AP

Vadim Ghirda / AP

Les Ukrainiens ont repris le contrôle de la totalité de la région de Kiev après le retrait des forces russes, a annoncé, samedi 2 avril, la vice-ministre ukrainienne de la défense. Les forces russes se redéploient vers l’est et le sud dans le but de « garder le contrôle » des territoires qu’elles y occupent déjà, a confirmé l’Ukraine. Plus d’un mois après le lancement de l’invasion russe, les localités d’« Irpine, Boutcha, Hostomel et toute la région de Kiev ont été libérées de l’envahisseur », a affirmé samedi Hanna Maliar sur Telegram.

La région de Kiev, rendue méconnaissable par les bombardements, a été le théâtre de certains des combats les plus féroces depuis que la Russie a attaqué l’Ukraine, le 24 février. A Boutcha notamment, les corps d’une vingtaine d’hommes ont été découverts gisant dans une rue, éparpillés sur plusieurs centaines de mètres.

« Toutes ces personnes ont été abattues, tuées d’une balle à l’arrière de la tête », a assuré Anatolii Fedoruk, le maire de cette ville, où près de 300 personnes ont été enterrées « dans des fosses communes ». Plusieurs personnes retrouvées mortes ont les mains attachées par une bande de tissu blanche, utilisée pour montrer qu’elles n’avaient pas d’armes, a encore raconté M. Fedoruk.

« Le massacre de Boutcha était délibéré », a dénoncé dimanche le ministre ukrainien des affaires étrangères, Dmytro Kuleba. « Les Russes veulent éliminer autant d’Ukrainiens qu’ils le peuvent. Nous devons les arrêter et les mettre dehors. J’exige de nouvelles sanctions dévastatrices du G7 MAINTENANT », a-t-il écrit sur Twitter.

Des bâtiments détruits le long de l'autoroute E40 allant de Kiev à Jytomyr, non loin d'une position de l'armée russe. La région a dorénavant été libérée par l'armée ukrainienne. Ukraine, le 2 avril. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR «LE MONDE»

Des bâtiments détruits le long de l'autoroute E40 allant de Kiev à Jytomyr, non loin d'une position de l'armée russe. La région a dorénavant été libérée par l'armée ukrainienne. Ukraine, le 2 avril. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR «LE MONDE»

Des voitures calcinées, cibles d’attaque par l’armée russe sur l’autoroute E40 liant Kiev à Jytomyr. Ukraine, le 2 avril. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR «LE MONDE»

Des voitures calcinées, cibles d’attaque par l’armée russe sur l’autoroute E40 liant Kiev à Jytomyr. Ukraine, le 2 avril. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR «LE MONDE»

Des documents appartenants à l’armée russe retrouvés dans une station service le long de l’autoroute E40 allant de Kiev à Jytomyr. Ukraine, 2 avril. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR

Des documents appartenants à l’armée russe retrouvés dans une station service le long de l’autoroute E40 allant de Kiev à Jytomyr. Ukraine, 2 avril. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR

Un civil tué gît le long d'une route menant à Irpine, à l'ouest de Kiev tout juste libérée par les forces ukrainiennes. Ukraine, 2 avril. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR

Un civil tué gît le long d'une route menant à Irpine, à l'ouest de Kiev tout juste libérée par les forces ukrainiennes. Ukraine, 2 avril. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR

Un soldat ukrainien regarde un pont endommagé à Boutcha, dans la banlieue de Kiev, samedi 2 avril. RODRIGO ABD / AP

Un soldat ukrainien regarde un pont endommagé à Boutcha, dans la banlieue de Kiev, samedi 2 avril. RODRIGO ABD / AP

Des mines antichars sont étalées sur un pont à Boutcha, dans la banlieue de Kiev, en Ukraine, samedi 2 avril 2022. RODRIGO ABD / AP

Des mines antichars sont étalées sur un pont à Boutcha, dans la banlieue de Kiev, en Ukraine, samedi 2 avril 2022. RODRIGO ABD / AP

Des soldats ukrainiens inspectent des tanks de l'armée russe détruit sur une route menant à Irpine par les forces ukrainiennes lors de la libération de la zone ouest de Kiev. Ukraine, 2 avril 2022. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR «LE MONDE»

Des soldats ukrainiens inspectent des tanks de l'armée russe détruit sur une route menant à Irpine par les forces ukrainiennes lors de la libération de la zone ouest de Kiev. Ukraine, 2 avril 2022. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR «LE MONDE»

Un char détruit de l'armée russe, sur une route menant à Irpine, dans l'ouest de Kiev tout juste libéré de l'armée russe par les forces ukrainiennes. Ukraine, le 2 avril 2022. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR «LE MONDE»

Un char détruit de l'armée russe, sur une route menant à Irpine, dans l'ouest de Kiev tout juste libéré de l'armée russe par les forces ukrainiennes. Ukraine, le 2 avril 2022. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR «LE MONDE»

Des croix en l’honneur des civils tués lors des combats entre les forces russes et ukrainiennes marquent une fosse commune dans la forêt d’Irpine, dans la banlieue de Kiev, samedi 2 avril. RODRIGO ABD / AP

Des croix en l’honneur des civils tués lors des combats entre les forces russes et ukrainiennes marquent une fosse commune dans la forêt d’Irpine, dans la banlieue de Kiev, samedi 2 avril. RODRIGO ABD / AP

Un militaire ukrainien marche près d’un avion Antonov An-225 Mriya détruit lors des combats entre les forces russes et ukrainiennes à l’aérodrome Antonov d’Hostomel, samedi 2 avril. VADIM GHIRDA / AP

Un militaire ukrainien marche près d’un avion Antonov An-225 Mriya détruit lors des combats entre les forces russes et ukrainiennes à l’aérodrome Antonov d’Hostomel, samedi 2 avril. VADIM GHIRDA / AP

Un soldat ukrainien patrouille dans un véhicule blindé dans une rue de Boutcha, au nord-ouest de Kiev, le 2 avril. RONALDO SCHEMIDT / AFP

Un soldat ukrainien patrouille dans un véhicule blindé dans une rue de Boutcha, au nord-ouest de Kiev, le 2 avril. RONALDO SCHEMIDT / AFP

Une voiture écrasée avec le corps d’un civil tué à l'intérieur, dans une rue vide de la ville de Boutcha, dans la région de Kiev, en Ukraine, le 1er avril 2022. STRINGER / REUTERS

Une voiture écrasée avec le corps d’un civil tué à l'intérieur, dans une rue vide de la ville de Boutcha, dans la région de Kiev, en Ukraine, le 1er avril 2022. STRINGER / REUTERS

Une station-service détruite le long d'une route menant à Irpine, dans l’ouest de Kiev tout juste libérée par les forces ukrainiennes. Ukraine, 2 avril 2022. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR «LE MONDE»

Une station-service détruite le long d'une route menant à Irpine, dans l’ouest de Kiev tout juste libérée par les forces ukrainiennes. Ukraine, 2 avril 2022. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR «LE MONDE»

Des militaires ukrainiens se tiennent à côté du corps d’un homme habillé en civil, à Boutcha, une banlieue de Kiev occupée par les Russes, avant d’être libérée, en Ukraine, samedi 2 avril 2022. VADIM GHIRDA / AP

Des militaires ukrainiens se tiennent à côté du corps d’un homme habillé en civil, à Boutcha, une banlieue de Kiev occupée par les Russes, avant d’être libérée, en Ukraine, samedi 2 avril 2022. VADIM GHIRDA / AP

Des corps gisent dans une rue de Boutcha, au nord-ouest de Kiev, le 2 avril, alors que l’Ukraine déclare que les forces russes effectuent une « retraite rapide » des zones du nord autour de Kiev et de la ville de Tchernihiv. RONALDO SCHEMIDT / AFP

Des corps gisent dans une rue de Boutcha, au nord-ouest de Kiev, le 2 avril, alors que l’Ukraine déclare que les forces russes effectuent une « retraite rapide » des zones du nord autour de Kiev et de la ville de Tchernihiv. RONALDO SCHEMIDT / AFP

Une femme embrasse un militaire ukrainien après l’arrivée d’un convoi de véhicules militaires et humanitaires à Boutcha, dans la banlieue de Kiev anciennement occupée par les Russes, en Ukraine, samedi 2 avril. VADIM GHIRDA / AP

Une femme embrasse un militaire ukrainien après l’arrivée d’un convoi de véhicules militaires et humanitaires à Boutcha, dans la banlieue de Kiev anciennement occupée par les Russes, en Ukraine, samedi 2 avril. VADIM GHIRDA / AP

Des personnes attendent des médicaments après l’arrivée d’un convoi de véhicules militaires et humanitaires à Boutcha, dans la banlieue de Kiev anciennement occupée par les Russes, en Ukraine, samedi 2 avril. VADIM GHIRDA / AP

Des personnes attendent des médicaments après l’arrivée d’un convoi de véhicules militaires et humanitaires à Boutcha, dans la banlieue de Kiev anciennement occupée par les Russes, en Ukraine, samedi 2 avril. VADIM GHIRDA / AP

Un homme marche avec des sacs de nourriture donnés pour l’armée ukrainienne à Boutcha, au nord-ouest de Kiev, le 2 avril. RONALDO SCHEMIDT / AFP

Un homme marche avec des sacs de nourriture donnés pour l’armée ukrainienne à Boutcha, au nord-ouest de Kiev, le 2 avril. RONALDO SCHEMIDT / AFP

Décombres du village de Bychiv, au sud de Makariv dans l’oblast de Kiev, bombardé par l'armée russe à la fin du mois de mars, tuant deux civils et rasant le centre culturel du village. Bychiv, Ukraine, le 1er avril 2022. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR «LE MONDE»

Décombres du village de Bychiv, au sud de Makariv dans l’oblast de Kiev, bombardé par l'armée russe à la fin du mois de mars, tuant deux civils et rasant le centre culturel du village. Bychiv, Ukraine, le 1er avril 2022. CHLOE SHARROCK/AGENCE MYOP POUR «LE MONDE»

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article