Guerre en Ukraine : crimes de guerre, crimes contre l'humanité, génocide... Quels termes utiliser ?

Publié le par franceinfo par L. Marron - France 2 France Télévisions

Les accusations d'exactions russes en Ukraine se multiplient. Plusieurs enquêtes ont été ouvertes pour prouver l'existence de crimes de guerre. 

Guerre en Ukraine : crimes de guerre, crimes contre l'humanité, génocide... Quels termes utiliser ?

Des meurtres, des viols ou des destructions dont les cibles ne sont pas militaires, mais civiles : voici ce qui qualifie un crime de guerre. En Ukraine, face à l'ampleur des massacres, l'ONU a ouvert une enquête sur ce qualificatif. Le même est utilisé par la Cour pénale internationale depuis le 2 mars. Sur le terrain, les images servent de pièces à conviction et si elles se multiplient, ces enquêtes pourraient être requalifiées en crimes contre l'humanité.

Zelensky parle de génocide 

Il faudrait alors prouver le caractère intentionnel de l'armée russe dans le fait de viser ces civils. "C'est le fait que sur l'ensemble du territoire ukrainien, d'une façon généralisée, systématique, programmée de la part de l'armée russe, en connaissance de ce qu'on fait, on va multiplier les assassinats, les massacres...", explique Patrick Baudoin, avocat et président de la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH). À Boutcha, où des charniers ont été découverts lundi 4 avril, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a parlé de génocide à l'égard du peuple ukrainien, c'est-à-dire d'extermination programmée en raison de la nationalité des civils tués. "Je pense que c'est tout à fait prématuré d'utiliser cette expression", estime Patrick Baudoin. Pour chacun de ces crimes, la Cour pénale internationale est la seule compétente pour juger. Les accusés doivent répondre de façon individuelle, car un État ne peut pas être poursuivi.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article