Guerre en Ukraine : L'ambassade de France, qui avait été transférée à Lviv, va retourner à Kiev

Publié le par 20 Minutes avec AFP

CONFLIT Retrouvez toutes les infos de ce jeudi sur l’invasion orchestrée par la Russie, les négociations et les sanctions occidentales

Un militaire ukrainien dans les rues de Kiev. — Rodrigo Abd/AP/SIPA

Un militaire ukrainien dans les rues de Kiev. — Rodrigo Abd/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • L’Ukraine a annoncé jeudi une reprise des évacuations de civils via neuf couloirs humanitaires, notamment depuis la ville assiégée de Marioupol dans le sud-est du pays, après une journée de suspension due selon Kiev à des violations russes du cessez-le-feu.
  • Le croiseur Moskva, vaisseau amiral de la flotte russe de la mer Noire, navire de commandement hautement symbolique, a été gravement endommagé au cours du conflit en Ukraine.
  • Le chef de la diplomatie irlandaise Simon Coveney se rend à Kiev jeudi, ont indiqué ses services, première visite d’un ministre des Affaires étrangères d’un pays membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU depuis le début de la guerre en Ukraine.

19h43 : L’ambassade de France, qui avait été transférée à Lviv, va retourner à Kiev

L’ambassade de France en Ukraine, qui avait été transférée à Lviv (ouest) début mars après le début de l’offensive russe, va retourner à Kiev, a annoncé jeudi soir la diplomatie française.

« Ce redéploiement interviendra très prochainement et permettra d’approfondir encore l’appui apporté par la France à l’Ukraine dans tous les domaines pour faire face à la guerre engagée par la Russie le 24 février », a annoncé le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

17h19 : L'Ukraine nie avoir bombardé des villages frontaliers

L'Ukraine a rejeté jeudi les affirmations de Moscou selon lesquelles elle aurait bombardé des villages russes frontaliers, accusant au contraire Moscou de planifier des «attaques terroristes» dans la région frontalière pour alimenter «l'hystérie anti-ukrainienne».

16h10 Le barrage de l'Ukraine pour la Coupe du monde est calé

Elle aurait dû avoir lieu le 24 mars, il se tiendra finalement le 1er juin. La demi-finale de barrages du Mondial-2022 Ecosse-Ukraine a donc été reprogrammée. Son vainqueur affrontera le pays de Galles le 5 juin pour une place au Qatar, a annoncé jeudi la Fifa.

15h48 : La Russie évacue deux villages frontaliers

Le gouverneur de la région russe de Belgorod, frontalière de l'Ukraine, a accusé les forces ukrainiennes d'avoir bombardé jeudi un deuxième village frontalier et annoncé l'évacuation de deux localités. Après le village de Klimovo dans la région de Briansk, «le village de Spodariouchino a été bombardé par l'Ukraine», a affirmé Viatcheslav Gladkov sur Telegram, assurant qu'il n'y a eu ni victimes, ni blessés, ni destructions, et ajoutant que ce village ainsi que celui de Beziméno avaient été évacués.

14h47 : Un nouvel échange de prisonniers

Un quatrième échange de prisonniers a eu lieu ce jeudi entre les deux pays en guerre. Cinq officiers, 17 soldats et huit civils ont été libérés par les Russes, a annoncé Kiev, en parlant d'un échange, sans préciser le nombre de Russes libérés en retour.

14h39 : Cap à l'Est pour les hydrocarbures russes

Vladimir Poutine a appelé à réorienter les exportations énergétiques russes de l'Europe vers l'Asie, du fait de la crise provoquée par son offensive en Ukraine, accusant les Européens de «déstabiliser le marché» en voulant se passer d'hydrocarbures russes. «Les pays européens parlent constamment de se passer des approvisionnements russes et en faisant cela ils déstabilisent le marché et font monter les prix», a accusé le président russe lors d'une réunion gouvernementale consacrée au secteur de l'énergie dans le contexte des sanctions internationales. Il faut donc «réorienter nos exportations vers les marchés au Sud et à l'Est qui croissent rapidement», a-t-il ajouté.

14h21 : Des échos de la guerre à Cannes

Avec deux films ukrainiens hors compétition et une œuvre russe au programme, le 75e Festival de Cannes ne pourra pas faire abstraction du contexte international. L'iconoclaste russe Kirill Serebrennikov, qui a quitté légalement son pays, présentera en effet La femme de Tchaïkovski tandis que Sergei Loznitsa avec The Natural History of Destruction, et son compatriote Maksim Nakonechnyi pour Bachennya Metelyka représenteront l'Ukraine pendant la quinzaine.

14h04 : Répercussion à craindre au Moyen-Orient?

Conséquence inattendue de la guerre en Ukraine, la montée des risques au Moyen-Orient. Les pressions inflationnistes, exacerbées par la guerre en Ukraine, accroissent les risques de troubles sociaux et humanitaires dans les pays les plus pauvres au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA), affirme ce jeudi la Banque mondiale dans un rapport. 

13h52 : Deux pilotes ukrainiens libérés

Ils avaient été capturés par l’armée russe le 8 mars à l’est de Kiev. Deux pilotes de l’armée de l’air ukrainienne ont été libérés, a annoncé jeudi le ministère de la Défense du pays, sans préciser les conditions de leur libération. Selon un des deux pilotes cités dans le communiqué publié par le ministère, l’armée russe les a « forcés à enregistrer des vidéos de propagande ». « Si nous refusions, les Russes menaçaient d’arrêter de prodiguer des soins aux camarades », a-t-il raconté.

13h48 : La Russie accuse l'Ukraine d'un bombardement

Le gouverneur d'une région russe frontalière de l'Ukraine a accusé les forces de Kiev d'avoir bombardé jeudi un village russe, faisant état de blessés. «Les forces armées ukrainiennes ont tiré sur le village de Klimovo. Deux immeubles d'habitation ont été endommagés par le bombardement et il y a des blessés parmi les habitants», a affirmé sur Telegram le gouverneur de la région de Briansk, Alexandre Bogomaz, ajoutant que des secouristes avaient été dépêchés sur les lieux.

12h35 : Pékin affirme se trouver « du bon côté de l’histoire »

Proche partenaire diplomatique et économique de Moscou, la Chine a répondu à la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, qui avait déclaré mercredi que la position du pays vis-à-vis de la Russie menaçait son « intégration » dans l’économie mondiale.

Interrogé jeudi, le ministère chinois des Affaires étrangères a fait part de son mécontentement. « Nous déployons de grands efforts pour apaiser la situation, résoudre la crise et rétablir la paix », a déclaré Zhao Lijian, un porte-parole de la diplomatie chinoise, appelant à ne pas « déformer la position » de Pékin. « Nous nous opposons aux accusations et aux soupçons injustifiés contre la Chine, sans parler des pressions ou de la coercition dont elle fait l’objet, a indiqué Zhao Lijian. Le temps finira par prouver que la Chine est du bon côté de l’histoire. »

12h06 Le croiseur Moskva n’a pas coulé, selon les Russes

Le croiseur Moskva, navire amiral de la flotte russe de la mer Noire endommagé durant l’offensive contre Ukraine, n’a pas coulé et les explosions à bord ont cessé. « Le foyer de l’incendie a été circonscrit, il n’y a pas de flammes, affirme le ministère russe de la Défense. Les explosions de munitions ont cessé. Le croiseur Moskva garde sa flottabilité », a indiqué le ministère, qui dit enquêter sur les causes du sinistre, l’Ukraine ayant affirmé de son côté avoir attaqué le bâtiment.

11h12 : Le chef de la diplomatie irlandaise se rend à Kiev jeudi

Le chef de la diplomatie irlandaise Simon Coveney se rend à Kiev jeudi, ont indiqué ses services, première visite d'un ministre des Affaires étrangères d'un pays membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU depuis le début de la guerre en Ukraine. Simon Coveney, qui est également ministre de la Défense, rencontrera ses deux homologues, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba et celui de la Défense, Oleksii Reznikov et visitera des zones directement touchées par l'invasion russe.

11h11 : Réouverture de couloirs humanitaires d'évacuation après une suspension

L'Ukraine a annoncé jeudi une reprise des évacuations de civils via neuf couloirs humanitaires, notamment depuis la ville assiégée de Marioupol dans le sud-est du pays, après une journée de suspension due selon Kiev à des violations russes du cessez-le-feu. «Neufs couloirs humanitaires sont prévus aujourd'hui», a déclaré la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk sur Telegram. Selon elle, un premier couloir sera mis en place entre Marioupol, port dévasté après plus de 45 jours de siège, et Zaporijjia plus au nord, et de Berdiansk, Tokmak et Energodar vers Zaporijjia.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article