Guerre en Ukraine : qui est Azatbek Omurbekov, accusé d'être "le boucher" de Boutcha par des Ukrainiens ?

Publié le par La Dépêche par La rédaction

l'essentiel Après la découverte du massacre de plusieurs centaines de civils dans la ville de Boutcha, des volontaires ukrainiens se sont mis en quête de retrouver le responsable et ont mis un visage sur celui qu'ils ont surnommé "le boucher de Boutcha".

Azatbek Omurbekov dans un reportage de la chaîne d'information russe Rossiya 24. Caputure vidéo Rossiya 24

Azatbek Omurbekov dans un reportage de la chaîne d'information russe Rossiya 24. Caputure vidéo Rossiya 24

Des cadavres à moitié enterrés, d'autres sur le sol en pleine rue, des victimes mains liées dans le dos, tués d'une balle dans la tête... À la libération de Boutcha, petite ville située à quelques kilomètres de Kiev, l'armée ukrainienne a fait des découvertes macabres.

Occupée pendant plusieurs semaines par les forces russes qui cherchaient à atteindre la capitale ukrainienne, Boutcha est devenue, depuis le week-end dernier, une ville martyre. Les autorités ukrainiennes accusent les soldats russes d'avoir massacré des civils ce que Moscou dément, accusant les autorités ukrainiennes d'avoir mis le tout en scène.

Le secrétaire d'Etat américain a assuré que les Etats-Unis travaillaient, comme d'autres, à "réunir des preuves pour soutenir les efforts de la procureure générale d'Ukraine et ceux de la commission d'enquête du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies".

En attendant l'avancement des enquêtes de la communauté internationale, les Ukrainiens ont voulu en savoir plus sur les circonstances de ces massacres. Des activistes ont ainsi donné un nom et mis un visage sur ces exactions. Selon le groupe InformNapalm, il s'agirait du lieutenant-colonel Azatbek Omurbekov. Ce militaire âgé d'une quarantaine d'années pourrait être le responsable du meurtre d'au moins 400 civils ukrainiens, selon ces activistes.

Ce groupe de volontaires base ses recherches sur des documents de renseignement en accès libre, l'Open Source Intelligence pour suivre les activités de l'armée russe et des services spéciaux, rapporte France Info, qui précise qu'une partie de ces informations provient d'une fuite du groupe de hackers Anonymous.

Décoré par le gouvernement et béni par l'Eglise

C'est ainsi qu'ils ont découvert que Azatbek Omurbekov, a été à la tête de la 64e brigade de fusiliers motorisés russes. C'est avec ce bataillon, composé de près de 1600 hommes qu'il aurait été installé à Boutcha pendant plus d'un mois jusqu'à ce que la ville soit reprise par les forces ukrainiennes.

Ces activistes ont cherché à en savoir plus sur Azatbek Omurbekov et ont découvert qu'il avait été décoré par le gouvernement russe dernièrement pour son "service exceptionnel", et il a aussi été béni par l'Eglise orthodoxe en novembre dernier avant de partir en Ukraine, comme l'explique, ce journaliste du Times (article en anglais) sur Twitter.

Toujours d'après ces documents, on apprend que le lieutenant-colonel aurait déjà sévi en Ukraine en 2014, lorsqu'il aurait été déployé en Crimée et dans le Donbass. 

Pour l'heure, il ne s'agit que d'une enquête provisoire diligentée par des militants ukrainiens. Il n'est pas possible de savoir si c'est bien cet homme qui a commandité ces massacres. De même que depuis la libération de Boutcha, on ne sait pas où il se trouve et s'il a été déployé, avec ses hommes, dans une autre ville ukrainienne.

Mardi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté l'ONU à agir "immédiatement" contre la Russie au regard de ses "crimes de guerre" commis selon lui en Ukraine, réclamant notamment son exclusion du Conseil de sécurité.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article