Guerre en Ukraine. Poutine « ne s’arrêtera pas » mais « respecte la France », dit Emmanuel Macron

Publié le par Ouest-France Avec AFP

Dans un entretien à l’hebdomadaire « Le Point », le Président de la République estime que son homologue russe Vladimir Poutine « a besoin pour lui-même d’une victoire militaire en Ukraine ». Il assure toutefois que le dirigeant russe « fait une distinction avec le reste de l’occident ».

Emmanuel Macron, à Mulhouse le 12 avril. | LUDOVIC MARIN / AFP

Emmanuel Macron, à Mulhouse le 12 avril. | LUDOVIC MARIN / AFP

Emmanuel Macron a estimé mardi dans un entretien publié par Le Point que Vladimir Poutine avait « décidé qu’il n’arrêterait pas » en Ukraine car « il a besoin pour lui-même d’une victoire militaire » même s’il « a pris conscience que l’Ukraine n’allait pas se soumettre ».

Emmanuel Macron a estimé mardi dans un entretien publié par Le Point que Vladimir Poutine avait « décidé qu’il n’arrêterait pas » en Ukraine car « il a besoin pour lui-même d’une victoire militaire » même s’il « a pris conscience que l’Ukraine n’allait pas se soumettre ».

Dans ce contexte, la ville de Marioupol (est), sur laquelle se focalise l’armée russe, « est peut-être un point de fixation parce que c’est un symbole de l’Ukraine qui se refuse à lui », estime le président français.

Le président peu optimiste « à court terme »

En concentrant l’offensive sur le Donbass, le président russe cherche à « obtenir une victoire et viser un défilé militaire glorieux le 9 mai, date très importante pour lui et pour la Russie ». Pour cela, « je crois assez peu à notre capacité collective à le mettre autour d’une table de négociation à court terme ».

Emmanuel Macron justifie par ailleurs ses nombreux échanges téléphoniques avec le président russe. « S’il ne parle plus à personne, alors on ne sait pas jusqu’où il peut aller. C’est mon obsession avec lui, je lui dis à chaque fois », s’est-il défendu. « Quand on entre dans le cycle de la violence, le plus dur, c’est d’arrêter. Le danger, c’est la bascule dans l’irréversible. »

Vladimir Poutine « respecte la France »

Interrogé sur les raisons ayant poussé son homologue russe à envahir l’Ukraine, Emmanuel Macron estime que son « ressentiment s’est métabolisé en paranoïa. Et l’isolement de Poutine n’a fait que renforcer les choses depuis les sanctions de 2014. Il ne faut pas sous-estimer non plus le rôle du Covid […] pour beaucoup de dirigeants qui étaient déjà à la limite de la solitude […] Il s’est retrouvé à Sotchi pendant des mois, il s’est enfermé, il s’est moins frotté à d’autres raisonnements. »

Il pense en outre que Vladimir Poutine « respecte la France et fait une distinction avec le reste de l’Occident ». Mais « il a vraiment la conviction, qui est dans l’esprit russe depuis des décennies, que son sujet principal est avec les Américains », selon lui.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article