Le directeur du renseignement militaire remercié pour cause d’Ukraine

Publié le par L'Opinion par Jean-Dominique Merchet

EXCLUSIF. Le général Vidaud quitte son poste à peine sept mois après sa nomination. Il paie les faiblesses du renseignement français dans la crise ukrainienne

Eric VidaudSipa Press

Eric VidaudSipa Press

Selon nos informations, le général Eric Vidaud quitterait prématurément son poste de directeur du renseignement militaire. La DRM, qui relève de l'état-major des armées, est l’un des principaux services de renseignement français. Le général Vidaud paierait le prix de certaines insuffisances françaises sur la guerre en Ukraine. Une source interne au ministère des Armées évoque des «briefings insuffisants» et un «manque de maîtrise des sujets».

Le chef d'état-major des armées lui aurait signifié ce mardi son départ à l'été prochain, mais le général Vidaud a préféré anticiper en quittant immédiatement l’institution militaire.

Avant d'être nommé à la tête de la DRM durant l'été 2021, le général Vidaud commandait les opérations spéciales (COS). Sa nomination avait déjà été compliquée, après un jeu de chaises musicales entre différents grands postes.

Dans un entretien au Monde, le chef d'état-major des armées, Thierry Burkhard, a publiquement reconnu que les services français de renseignement (dont la DRM) avaient fait une analyse erronée de la menace russe en Ukraine, contrairement aux Américains.

Le général Jacques de Montgros pourrait succéder à Eric Vidaud à la tête du renseignement militaire.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article