Ukraine : le vaisseau amiral "Moskva", un fleuron de la flotte russe touché mais pas coulé

Publié le par L'Express par Jean-Clément Martin Borella

En endommageant sérieusement le plus grand vaisseau militaire de la flotte russe, l'Ukraine a une fois de plus démontré ses grandes capacités de défense. Le Kremlin tente, lui, de sauver la face.

Le croiseur lance-missiles russe Moskva en patrouille en Méditerranée.  afp.com/Max DELANY

Le croiseur lance-missiles russe Moskva en patrouille en Méditerranée. afp.com/Max DELANY

C'est un revers matériel majeur, et une atteinte psychologique certaine. Fleuron de la flotte militaire russe dont le nom seul suffit à évoquer l'importance, le croiseur lance-missiles "Moskva" a été gravement endommagé ce mercredi 13 avril par des missiles ukrainiens. Et comme une preuve du profond attachement de la Russie envers ce bâtiment, le ministère russe de la Défense a été obligé de mentir pour sauver la face. "Le Moskva a été endommagé par un incendie qui a provoqué l'explosion de munitions et son équipage de plus de 500 hommes a dû être évacué", a-t-il précisé, avant d'assurer qu'il "gardait sa flottabilité en attendant d'être remorqué". La Russie essaie de se rassurer mais l'affront est énorme. Jamais, depuis 1941, un navire russe d'une telle ampleur n'avait été touché par un tir ennemi.  

Mission accomplie en Syrie

Entré en fonction en 1983, du temps de l'URSS, sous le nom de "Slava", ce vaisseau de 186 mètres de long a eu pour première mission de transporter le dirigeant soviétique Mikhail Gorbatchev et sa délégation à Malte en 1989, afin d'y rencontrer le président des Etats-Unis, Georges H.W. Bush. Rebaptisé "Moskva" en 2000, il entame une carrière de croiseur en tant que navire amiral de la flotte russe en mer Noire. Il ancre alors à Sébastopol et se contente de simples exercices jusqu'en 2008. 

Les autorités du sud de l'Ukraine ont revendiqué les lourds dommages infligés au croiseur Moskva.  VINCENT LEFAI, SOPHIE RAMIS / AFP

Les autorités du sud de l'Ukraine ont revendiqué les lourds dommages infligés au croiseur Moskva. VINCENT LEFAI, SOPHIE RAMIS / AFP

Au mois d'août de cette même année, il sert à sécuriser la mer Noire durant l'intervention russe en Géorgie. Mais son principal fait d'armes intervient en 2014, pendant la guerre en Syrie. Equipé de missiles sol-air S300, il protège les avions russes basés dans la ville syrienne de Lattaquié. En juillet 2016, pour service rendu, il se voit décorer de l'Ordre de Nahimov, une des plus hautes distinctions navale en Russie. 

Gloire et déboire en Ukraine

Basé en Crimée, le "Moskva" joue un rôle clé lors de l'annexion de cette région ukrainienne par la Russie en février 2014, bloquant notamment la flotte ennemie dans le lac Donuzlav. Sa deuxième mission en Ukraine commence, elle, dès le premier jour de l'invasion, le 24 février 2022, avec une affectation à l'île des Serpents dont il est chargé de prendre le contrôle. Resteront dans les mémoires l'attitude des soldats ukrainiens présents sur l'île. Exigeant leur reddition, le "Moskva" se verra rétorqué : "Navire russe, va te faire foutre." Après cet outrage verbal, le voici désormais frappé au coeur, comme un symbole des difficultés inattendues que rencontre l'armée russe.  

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article