C’est l’heure du BIM : Sergueï Lavrov choque Israël, l’avortement en sursis aux Etats-Unis et tensions avec le Mali

Publié le par 20 Minutes par X.M.

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le 27 avril 2022. — Yuri Kochetkov/AP/SIPA

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le 27 avril 2022. — Yuri Kochetkov/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Les propos de Lavrov sur le « sang juif » d’Hitler révulsent Israël

A trop vouloir utiliser la Seconde Guerre mondiale pour justifier son offensive en Ukraine, Moscou a une nouvelle fois dépassé une ligne rouge. Hitler « avait du sang juif » : ces déclarations du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ont révolté Israël, qui a convoqué l’ambassadeur de Russie, et suscité la réprobation de certains pays occidentaux. Moscou a répété à maintes reprises vouloir « démilitariser » et « dénazifier » l’Ukraine. Le président ukrainien Volodymyr « Zelensky fait valoir cet argument : comment le nazisme peut-il être présent (en Ukraine) s’il est lui-même juif. Je peux me tromper, mais Hitler avait aussi du sang juif », a expliqué le ministre russe dimanche soir au groupe de médias italien Mediaset, et dont les propos ont été retranscrits sur le site de son ministère. De son côté, l’Ukraine espère pouvoir reprendre mardi l’évacuation des civils de la ville assiégée de Marioupol, pendant que le Premier ministre britannique Boris Johnson s’adressera au Parlement ukrainien par visioconférence, une première pour un dirigeant occidental depuis le début de la guerre.

La Cour suprême américaine s’apprêterait à annuler le droit à l’avortement

Les droits des femmes vont-ils prochainement faire un (grand) pas en arrière outre-Atlantique ? La réponse est « oui » si l’on en croit un article de Politico. La Cour suprême des Etats-Unis s’apprêteraient à annuler l’arrêt historique de 1973 dans lequel elle a reconnu le droit à l’avortement, a assuré lundi le journal américain qui s’appuie sur une fuite inédite de documents. Le quotidien dit s’être procuré l’avant-projet d’une décision majoritaire rédigé par le juge conservateur Samuel Alito et daté du 10 février, qui doit encore faire l’objet de négociations jusqu’à sa publication avant le 30 juin. Si cette conclusion est bien retenue par la Haute cour, les Etats-Unis reviendront à la situation en vigueur avant 1973 quand chaque Etat était libre d’interdire ou d’autoriser les avortements.

Au Mali, la junte rompt les accords de défense avec la France

Le torchon continue de brûler entre Paris et Bamako. La junte au pouvoir au Mali a annoncé lundi soir rompre les accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Cette annonce est une nouvelle manifestation de la dégradation des relations entre Bamako et ses anciens alliés dans le combat contre les djihadistes. Mettant à exécution une menace brandie depuis des mois, les autorités dominées par les militaires arrivés au pouvoir par la force en août 2020 ont annoncé « dénoncer » les Accords de statut des forces (Status of Force Agreements, ou Sofa) fixant le cadre juridique de la présence au Mali des forces française Barkhane et européenne Takuba, ainsi que le traité de coopération en matière de défense conclu en 2014 entre le Mali et la France.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article