Élisabeth Borne nommée Première ministre, quels seront ses cinq chantiers prioritaires ?

Publié le par Ouest-France par Yves-Marie Robin

L’arrivée d’Élisabeth Borne à l’hôtel Matignon ne sera pas une partie de plaisir. Elle devra répondre très vite aux attentes des Français, notamment en matière de pouvoir d’achat et d’environnement.

Le pouvoir d’achat sera l’un des plus gros dossiers à gérer pour la nouvelle Première ministre, Élisabeth Borne. | ARCHIVES ÉRIC GAILARD, REUTERS

Le pouvoir d’achat sera l’un des plus gros dossiers à gérer pour la nouvelle Première ministre, Élisabeth Borne. | ARCHIVES ÉRIC GAILARD, REUTERS

La transition écologique sera l’enjeu majeur du second quinquennat d’Emmanuel Macron. Il l’avait promis, le samedi 16 avril, entre les deux tours de la présidentielle, lors son meeting en plein air à Marseille (Bouches-du-Rhône).

Tout le travail du futur gouvernement – « tous les secteurs, toutes les dépenses, tous les investissements, bref toutes les politiques » – devra se colorer de vert. Le chef de l’État veut aller « deux fois plus vite » dans la diminution des gaz à effet de serre, moteurs du réchauffement climatique et produits par notre consommation quotidienne d’énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz).

Voir aussi : VIDEO. Élisabeth Borne nommée Première ministre : 5 choses à savoir sur la nouvelle locataire de Matignon

Le pouvoir d’achat

Face à l’escalade des prix et aux salaires qui stagnent, la colère des Français se fait de plus en plus entendre depuis quelques semaines. Des mesures rapides sont donc programmées pour améliorer le pouvoir d’achat. Emmanuel Macron les avait promises durant sa campagne.

En juillet 2022, si les élections législatives la confirment à son poste, la nouvelle Première ministre devra faire voter à l’Assemblée et au Sénat un ensemble de mesures sociales comprenant l’indexation des pensions de retraite sur l’inflation ou encore un chèque alimentaire (60 € par mois ?) permettant aux Français modestes de mieux se nourrir. La prolongation – ciblée – de la « ristourne à la pompe », censée prendre fin le 31 juillet, devrait aussi être soumise à discussion.

Les retraites

Emmanuel Macron veut réformer les retraites, afin de pouvoir porter la pension minimale à 1 100 €. Pour ce faire, il entend progressivement décaler l’âge de départ à 65 ans, tout en prenant en compte la pénibilité et les carrières longues. Pas question, toutefois, de passer en force. Les négociations promettent donc d’être longues et sans doute musclées.

Les législatives

Les élections des dimanches 12 et 19 juin 2022 seront un rendez-vous majeur pour le président de la République et sa Première ministre. Emmanuel Macron veut conserver une majorité forte à l’Assemblée nationale afin de pouvoir conduire sa politique jusqu’en 2027.

La cheffe du gouvernement devra donc s’engager dans la campagne auprès de quelques-uns des 543 candidats de la majorité présidentielle. Elle-même est en lice dans la 6e circonscription du Calvados, Vire-Évrecy.

Le Covid

Alors que la situation épidémique s’améliore en France – ce qui a motivé la levée de l’obligation du port du masque dans les transports en commun depuis ce lundi – un rebond n’est évidemment pas à exclure.

Les petits-cousins du variant Omicron (BA.4 et BA.5) pourraient ainsi s’étendre dans l’Hexagone au cours des prochaines semaines, et donc inciter Matignon à relancer des mesures barrières. Notamment une nouvelle campagne vaccinale à l’automne. Au bénéfice des plus fragiles, pour commencer.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article