Élisabeth Borne nommée Première ministre, toutes les réactions

Publié le par France Inter par la rédaction numérique de France Inter

L'actuelle ministre du Travail, Elisabeth Borne, a été nommée par Emmanuel Macron pour succéder à Jean Castex à Matignon. C'est la deuxième fois de la Ve République et la première fois depuis 1991 qu'une femme est désignée pour occuper ce poste.

La passation de pouvoir entre Jean Castex et Élisabeth Borne a eu lieu en fin de journée lundi à Matignon. © AFP / Thomas SAMSON / POOL

La passation de pouvoir entre Jean Castex et Élisabeth Borne a eu lieu en fin de journée lundi à Matignon. © AFP / Thomas SAMSON / POOL

Son nom circulait depuis plusieurs semaines. C'est bien Elisabeth Borne, 61 ans, qui succède à Jean Castex en tant que Première ministre, trois semaines après la réélection d'Emmanuel Macron pour un second mandat à la tête de la France. Actuelle ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion, Elisabeth Borne avait occupé, durant le premier quinquénat, les postes de ministre chargée des Transports, puis de la Transition écologique et solidaire.

Elle est la deuxième femme à occuper ce poste, la seule femme à l'avoir fait étant Edith Cresson, en 1991, nommée par François Mitterrand. "Chère Elisabeth Borne, Madame la Première ministre", écrit Emmanuel Macron sur Twitter, fixant la longue feuille de route de ce début de quinquennat : "Écologie, santé, éducation, plein-emploi, renaissance démocratique, Europe et sécurité".

Élisabeth Borne dédie sa nomination "à toutes les petites filles"

La passation de pouvoir a eu lieu en fin de journée, avec les traditionnels discours du Premier ministre sortant et de son successeur, en l'occurrence de sa successeuse. Depuis Matignon, Élisabeth Borne a remercié son prédécesseur pour ses "qualités humaines" et son travail. La nouvelle Première ministre a souligné l'importance du "dialogue" dans la mise en place des politiques publiques, avec les partenaires sociaux et élus locaux, et les nombreux défis qui l'attendent : "Je pense à la situation internationale mais aussi aux défis climatiques et écologiques sur lesquels il faut agir plus vite et plus fort", a-t-elle rappelé. "Nous pourrons le faire en associant encore davantage les forces vives de nos territoires, parce que c'est bien au plus près des Français qu'on trouvera les bonnes réponses", a ajouté la nouvelle cheffe du gouvernement.

Lors de ces quelques minutes de discours, Élisabeth Borne a indiqué avoir "une pensée pour Édith Cresson", première femme Première ministre. Elle dédie sa nomination "à toutes les petites filles" et les incite à "aller au bout de vos rêves".

Jean Castex salue "la résilience de nos concitoyens"

Quelques minutes plus tôt, Jean Castex lui a souhaité de "tout cœur bonne chance". Le Premier ministre sortant a salué ses collègues, le président de la République mais aussi "le peuple de France", qui a fait face à "une série d'événements difficiles, douloureux". "Je veux ici saluer la résilience de nos concitoyens, la solidarité qu'ils ont exprimée au-delà des contestations", a souligné le Premier ministre sortant. Avec "le gouvernement et l'ensemble du service public", il dit avoir "essayé de mener le bateau dans ces circonstances tout à fait exceptionnelles, avec un seul objectif : protéger, apaiser, expliquer, rassembler, fédérer". Jean Castex a également souligné "le courage et l'abnégation" des professionnels de santé pour leur travail durant la crise sanitaire et a eu quelques mots pour les victimes des attentats et leurs proches.

Élisabeth Borne a salué Jean Castex pour son travail à la tête du gouvernement ces derniers mois. © AFP / Thomas SAMSON / POOL

Élisabeth Borne a salué Jean Castex pour son travail à la tête du gouvernement ces derniers mois. © AFP / Thomas SAMSON / POOL

Jean Castex a démissionné en milieu d'après-midi

Plus tôt dans l'après-midi, le Premier ministre sortant avait remis autour de 16h sa lettre de démission à Emmanuel Macron. En poste depuis l'été 2020, le Premier ministre de 56 ans attendait depuis trois semaines (et la réélection d'Emmanuel Macron), de pouvoir démissionner.

Autour de 17h30, Emmanuel Macron a tenu à remercier Jean Castex "son gouvernement" et "toute son équipe". "Durant près de deux ans, il a agi avec passion et engagement au service de la France." Dans un entretien au journal Le Parisien, Jean Castex, 57 ans, affirme partir "sans remords, ni regret".

"J'espère que je suis meilleur en sortant qu'en arrivant"

"On est à la fin d’un cycle, personne n’est propriétaire de sa charge. J’espère seulement que je suis meilleur en sortant qu’en arrivant." Samedi matin, le site internet du gouvernement avait affiché par erreur, avant de la retirer, une page annonçant la démission du gouvernement Castex.

Marine Le Pen critique son "incapacité à rassembler"

"En nommant Elisabeth Borne comme Premier Ministre, Emmanuel Macron démontre son incapacité à rassembler", réagit ce lundi Marine Le Pen sur Twitter. Elle dénonce également "la volonté" du président "de poursuivre sa politique de mépris, de déconstruction de l'État, de saccage social, de racket fiscal et de laxisme".

Jean-Luc Mélenchon, lui, rappelle ce qu'il estime être le bilan de celle qui fut ministre des Transports, de la Transition écologique, puis du Travail avant d'être nommée à Matignon : "Baisse de l’allocation d’un million de chômeurs, suppression des tarifs réglementés du gaz, report de 10 ans de la fin du nucléaire, ouverture à la concurrence de la SNCF et RATP". "En avant pour une nouvelle saison de maltraitance sociale !", conclut le leader de La France insoumise, soulignant qu'Elisabeth Borne est "très (sic) pour la retraite à 65 ans".

De son côté l'ancienne candidate LR Valérie Pécresse a adressé ses félicitations à la nouvelle locataire de Matignon :

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article