Gouvernement: la députée PS Valérie Rabault a refusé d’être Première ministre

Publié le par La Voix du Nord par E. Duj.

La présidente du groupe PS à l’Assemblée nationale l’a affirmé à BFM TV.

La présidente du groupe PS à l’Assemblée nationale, Valérie Rabault. Photo Pascal GUYOT / AFP - AFP

La présidente du groupe PS à l’Assemblée nationale, Valérie Rabault. Photo Pascal GUYOT / AFP - AFP

Ce sera peut-être une femme mais ce ne sera pas elle. Selon les informations de BFM TV, la présidente du groupe PS à l’Assemblée nationale a refusé de prendre la suite de Jean Castex à Matignon.

Ce sera peut-être une femme mais ce ne sera pas elle. Selon les informations de BFM TV, la présidente du groupe PS à l’Assemblée nationale a refusé de prendre la suite de Jean Castex à Matignon.

« Un curseur à droite »

« La retraite de 65 ans n’est pas nécessaire et c’était un marqueur pour avoir un curseur à droite », assure la socialiste Valérie Rabault, députée du Tarn-et-Garonne, qui explique être « fidèle à ses convictions ».

À l’occasion d’un déplacement à Cergy mercredi dernier, Emmanuel Macron avait déclaré qu’il nommerait un Premier ministre « attaché à la question sociale, environnementale et productive ». « Je crois au dépassement, la couleur politique ne dit pas tout  », avait-t-il aussi souligné lors de son premier déplacement depuis sa réélection, en réponse à une question d’un journaliste sur la possibilité de voir une personnalité de gauche nommée.

Ce sera peut-être une femme mais ce ne sera pas elle. Selon les informations de BFM TV, la présidente du groupe PS à l’Assemblée nationale a refusé de prendre la suite de Jean Castex à Matignon.

« Un curseur à droite »

« La retraite de 65 ans n’est pas nécessaire et c’était un marqueur pour avoir un curseur à droite », assure la socialiste Valérie Rabault, députée du Tarn-et-Garonne, qui explique être « fidèle à ses convictions ».

À l’occasion d’un déplacement à Cergy mercredi dernier, Emmanuel Macron avait déclaré qu’il nommerait un Premier ministre « attaché à la question sociale, environnementale et productive ». « Je crois au dépassement, la couleur politique ne dit pas tout  », avait-t-il aussi souligné lors de son premier déplacement depuis sa réélection, en réponse à une question d’un journaliste sur la possibilité de voir une personnalité de gauche nommée.

Outre le poste de Premier ministre, qui pourrait bien être occupé par une femme, le gouvernement devrait être fortement renouvelé.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article