Guerre en Ukraine : en visite surprise à Odessa, le président du Conseil européen forcé de s'abriter à cause de frappes russes

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Charles Michel était à Odessa lundi pour y rencontrer le Premier ministre ukrainien, Denys Chmygal. Une rencontre perturbée par des frappes de missiles russes sur cette grande ville portuaire ukrainienne.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, le 20 avril 2022 à Kiev (Ukraine). (EUROPEAN COUNCIL / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le président du Conseil européen, Charles Michel, le 20 avril 2022 à Kiev (Ukraine). (EUROPEAN COUNCIL / ANADOLU AGENCY / AFP)

Grosse frayeur pour Charles Michel. En visite surprise à Odessa, la grande ville du sud de l'Ukraine, le président du Conseil européen a été forcé, lundi 9 mai, de s'abriter en raison de frappes de missiles russes. Selon un responsable de l'UE , lors d'une rencontre entre Charles Michel et le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal, "les participants ont dû interrompre la réunion pour se mettre à l'abri car des missiles ont à nouveau frappé la région d'Odessa".

Charles Michel a de son côté écrit sur Twitter qu'il était venu à Odessa pour célébrer la journée de l'Europe. "Vous n'êtes pas seuls. L'UE est à vos côtés", a-t-il indiqué en dénonçant "l'agression russe" contre l'Ukraine, lancée le 24 février. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui a eu une réunion par visioconférence avec Charles Michel, l'a remercié pour son "courage" et sa visite à Odessa, selon un communiqué de la présidence. "Je voudrais vous remercier pour votre soutien politique, pour votre présence. Pour le fait que vous voyez l'Ukraine dans un avenir proche égale aux autres membres de la famille européenne", a souligné le président ukrainien.

Selon le responsable européen, Charles Michel a aussi constaté, lors de cette visite à Odessa, "l'impact de la guerre russe sur les chaînes d'approvisionnement mondiales", notamment en ce qui concerne les céréales, dont "de nombreuses tonnes" sont "bloquées dans le port en raison du blocus russe de la mer Noire". Ce blocus "nuit non seulement à l'économie ukrainienne, mais entrave également l'accès du monde aux denrées alimentaires vitales et met en péril la sécurité alimentaire mondiale", a ajouté cette source. Le président ukrainien a souligné que l'Ukraine fournissait des céréales à 400 millions de personnes sur la planète et que le blocage des exportations de ses produits agricoles entraînait déjà une augmentation des prix des denrées alimentaires dans le monde.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article